En ce moment
 
 

beIN va mener une bataille judiciaire contre l'AFC, jugée pro-Ryad

beIN va mener une bataille judiciaire contre l'AFC, jugée pro-Ryad
beIN va mener une bataille judiciaire contre l'AFC, jugée pro-RyadERIC PIERMONT
sport

Le groupe qatari beIN Media a annoncé mardi vouloir lancer une bataille judiciaire contre la Confédération asiatique de football (AFC) qui a pris le parti, selon lui, de l'Arabie saoudite dans le dossier des droits de retransmission de matches de football.

Depuis le début de la grave crise diplomatique entre Ryad et Doha en juin 2017, le puissant groupe de chaînes sportives qatari a régulièrement accusé les Saoudiens de vouloir lui nuire.

L'AFC a annoncé mardi qu'elle allait retransmettre en streaming en Arabie saoudite les matches des clubs saoudiens durant la Ligue asiatique des champions, via les chaînes numériques de cette organisation régionale.

"En réponse à l'annonce extraordinaire de l'AFC (...) beIN s'apprête à se lancer dans une bataille judiciaire contre la Confédération pour violation de son accord de diffusion de plusieurs millions de dollars", indique beIN dans un communiqué.

Le groupe dénonce encore "un geste politique évident" de la part de la Confédération asiatique de football dans ce communiqué titré "l'AFC cède aux pressions saoudiennes".

BeIN a un contrat depuis 2013 avec l'AFC pour couvrir les matches de la Coupe d'Asie.

Dans un communiqué, la Fédération saoudienne de football (SAFF) a de son côté accusé beIN Media de "monopole" et de "défaut de licence" en Arabie saoudite. La SAFF a invité les autres fédérations à suivre son initiative contre le groupe qatari.

Dans un autre conflit, beIN Media affirme que depuis août 2017, un réseau saoudien vaste et sophistiqué, connu sous le nom de "beoutQ", transmet ses programmes de manière illégale via Arabsat, opérateur satellitaire basé à Ryad. L'Arabie saoudite nie toute implication.

Vos commentaires