En ce moment
 
 

Belges en Syrie - Veillée à Bruxelles pour le rapatriement des enfants belges nés en Syrie

Syrie

(Belga) Une vingtaine de proches de jeunes partis en Syrie et de sympathisants ont pris part à une veillée vendredi, sur la place de la Monnaie à Bruxelles, pour demander au gouvernement le rapatriement contrôlé des enfants et des épouses belges de combattants syriens.

Le professeur de pédopsychologie de la Vrije Universiteit Brussel (VUB), Gerrit Loots, qui a récemment pu rendre visite avec Child Focus à une dizaine d'enfants de combattants belges détenus dans le camp de Rojava, est à l'initiative de cette première veillée. Deux autres suivront à Anvers et Courtrai. Le collectif des mères des jeunes partis en Syrie s'est mobilisé pour faire entendre leur message. Ses membres demandent un retour rapide et contrôlé des jeunes parents et de leurs enfants qui sont dans des camps en Syrie ou en Irak, à commencer par les plus faibles d'entre eux étant donné la difficulté des conditions de vie. Ils soutiennent vouloir qu'ils soient jugés pour leurs délits, mais devant la justice belge. "Ma petite soeur est partie en Syrie quand elle avait 18 ans et elle a 25 ans aujourd'hui", explique une des participantes à la veillée. "Elle s'est rendue aux Kurdes et elle attend d'être dirigée dans un camp en Syrie. Elle a 4 enfants de moins de 5 ans". Des photos des enfants ont été posés sur un banc au milieu de bougies, de peluches et de fleurs. L'émotion contenue finissait par moment par transparaître sur le visage des mères et des soeurs, qui appelaient les passants à lire leurs tracts et à signer une pétition. Cette dernière est bilingue, mais elle a été plus largement relayée du côté néerlandophone du pays avec près de 1.400 signatures sur le web. A celles-ci s'ajoutent quelques dizaines de signatures sur internet pour la pétition en français et environ 120 signatures sur papier pour un total dépassant les 1.500 signataires. (Belga)

Vos commentaires