En ce moment
 

Beryl, premier ouragan de la saison dans l'Atlantique

Beryl, premier ouragan de la saison dans l'Atlantique
Photomontage montrant un hôtel de l'île de Saint-Martin avant et après le passage de l'ouragan Irma en septembre 2017LIONEL CHAMOISEAU

Le premier ouragan de la saison 2018 dans l'Atlantique, qui se dirige vers les Petites Antilles, a conduit les autorités à émettre une alerte niveau "surveillance ouragan" pour la Dominique et "surveillance tempête tropicale" pour la Martinique et la Guadeloupe notamment, a indiqué vendredi le Centre national des ouragans, basé à Miami.

"Le gouvernement français a mis en place une surveillance tempête tropicale pour la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélémy", écrit le Centre national des ouragans (NHC), précisant que la Dominique était, elle, placée sous surveillance ouragan.

Météo France a de son côté placé la Guadeloupe et la Martinique en vigilance jaune cyclone dans son dernier bulletin.

L'ouragan Beryl restait vendredi en catégorie 1 --sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5-- selon le dernier point d'information du NHC, à 21H00 GMT.

"Les vents réguliers sont autour de 130 km/h, avec des rafales supérieures", ajoute cette même source, qui précise qu'ils pourraient se renforcer ces deux prochains jours. "Beryl pourrait toujours être un ouragan quand il atteindra les Petites Antilles tard dimanche ou lundi", souligne le Centre.

Pour l'instant, l'ouragan se déplace vers l'ouest autour de 24 km/h et se trouve à 1.555 kilomètres des Petites Antilles.

Un fléchissement n'est pas prévu avant lundi, lorsque Beryl atteindra la partie est de la mer des Caraïbes, précise le NHC.

Début juin, la tempête Alberto avait provoqué des inondations mortelles en remontant les Etats-Unis. Elle avait ouvert la saison des ouragans dans l'Atlantique avec une semaine d'avance.

Cette saison 2018 pourrait compter dix à seize tempêtes tropicales, a annoncé en mai l'Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA). Parmi elles, cinq à neuf pourraient se transformer en ouragans.

Parmi ces derniers, un à quatre pourraient dépasser la catégorie 3 (ouragans dits majeurs, avec des vents supérieurs à 178 km/h).

Entre août et septembre 2017, les trois puissants ouragans Harvey, Irma et Maria ont tué des centaines de personnes et provoqué des milliards de dollars de dégâts dans les Caraïbes et le sud-est des Etats-Unis.

Vos commentaires