En ce moment
 
 

Biathlon: Fillon-Maillet et Desthieux font le plein de confiance à Soldier Hollow

Biathlon: Fillon-Maillet et Desthieux font le plein de confiance à Soldier Hollow
Quentin Fillon Maillet (c) domine la poursuite lors du biathlon de Soldier Hollow devant le Norvégien Vetle Sjaastad Christiansen et Simon Desthieux (d)Don Emmert

A trois semaines des Championnats du monde, l'équipe de France de biathlon a fait le plein de confiance lors de l'étape américaine de Soldier Hollow: Quentin Fillon-Maillet a dominé la poursuite samedi et Simon Desthieux s'est offert un deuxième podium en deux jours.

Avec son magistral 20 sur 20 au tir, Fillon-Maillet a fait le "plein", c'est-à-dire réussi un sans-faute dans le jargon du biathlon, et a écœuré la concurrence dans des conditions difficiles sur le pas de tir.

"Après cette deuxième victoire, je suis sur mon nuage, partager cette victoire avec un autre Français, c'est vraiment bien", a-t-il souligné sur la chaîne L'Equipe.

Fillon-Maillet, 26 ans, s'est en effet offert la deuxième victoire de sa carrière et de son hiver, après la mass-start d'Anterselva (Italie) en janvier, devant le Norvégien Vetle Sjaastad Christiansen, 2e à 25 sec 9/10e (19 sur 20 au tir), et un autre Français, Simon Desthieux, 3e à 47 sec 3/10e (17 sur 20 au tir).

Après avoir collectionné les top 10 tout l'hiver, Desthieux a coup sur coup terminé 2e du sprint de Soldier Hollow et 3e de la poursuite en un peu plus de 24 heures.

"On a une super équipe, même sans Martin, mais on sait qu'il va revenir au top", a-t-il souligné.

- 4 Français dans le top 7 mondial -

Jamais sans doute la France n'a disposé d'une équipe masculine d'une telle densité: ils sont quatre parmi les sept meilleurs mondiaux, avec Desthieux, 3e, Fillon-Maillet 4e, Fourcade 6e et Antonin Guigonnat 7e.

Resté en France lors des deux étapes nord-américaines pour préparer les Mondiaux-2019 d'Oestersund (Suède, 7-17 mars), Fourcade, septuple vainqueur de la Coupe du monde, a dû apprécier la performance d'ensemble de ses coéquipiers.

Il a également dû voir que son grand rival, le Norvégien Johannes Thingnes Boe, avait perdu un peu de sa superbe.

Il a certes terminé au pied du podium, 4e à 1 min 37 sec 7/10e, et a consolidé sa première place au classement général avec plus de 330 points d'avance sur son dauphin, mais il a semblé nerveux et fébrile derrière sa carabine.

Il a bouclé la poursuite avec cinq pénalités, soit une de plus que la veille dans le sprint.

La poursuite dames avait été remportée plus tôt dans la journée par l'Allemande Denise Herrmann.

- Vittozzi passe en tête -

L'ancienne fondeuse, passée au biathlon en 2016, avait déjà apporté la victoire à l'Allemagne dans le relais de Canmore (Canada) la semaine dernière grâce à sa vitesse sur les skis.

Herrmann, 30 ans, a décroché la troisième victoire de sa carrière avec 4 sec 2/10e d'avance sur Hildebrand (19 sur 20 au tir) et avec 16 sec 5/10e sur la Finlandaise Kaisa Makarainen (17 sur 20 au tir).

L'Italienne Dorothea Wierer, en tête du classement général de la Coupe du monde depuis la deuxième course de l'hiver, a sombré à la 20e place, avec huit pénalités au tir!

C'est sa compatriote Lisa Vittozzi, 6e samedi, qui a récupéré le dossard jaune de N.1 mondiale, mais son avance n'est que de sept points (713 points, contre 706 pour Wierer).

Les Françaises n'étaient pas dans un bon jour au tir.

La meilleure Bleue, Celia Aymonier, a terminé à la 10e place, à 1 min 23 sec 9/10 avec trois pénalités au tir. Justine Braisaz s'est classée 17e, Julia Simon 23e, Anaïs Bescond 24e, Caroline Colombo 32e et Anaïs Chevalier 36e.

L'étape de Soldier Hollow se conclut dimanche avec des relais mixtes.

Vos commentaires