Boeing reste "confiant" malgré les représailles chinoises

Boeing reste
Le constructeur Boeing se dit confiant dans le conflit commercial qui oppoose les Etats-Unis à la Chine, malgré les représailles ERIC PIERMONT
Chine

Le constructeur aéronautique américain Boeing s'est voulu rassurant mercredi dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, soulignant que pour l'heure les mesures annoncées n'étaient pas appliquées.

"Boeing est confiant dans le fait que le dialogue se poursuit. Alors que les deux gouvernements ont fait part de leurs positions qui pourraient affecter l'industrie aéronautique mondiale, aucun des deux n'a pour le moment imposé ces mesures drastiques", déclare l'avionneur dans un communiqué.

Le géant aéronautique a également souligné l'importance pour les deux pays d'une industrie aéronautique solide et dynamique "pour la sécurité nationale et la prospérité économique des deux pays".

En réponse à la publication, mardi, par l'administration Trump d'une liste provisoire de produits importés de Chine susceptibles d'être soumis à de nouveaux droits de douane, Pékin a répliqué avec sa propre liste visant des importations du même montant annuel: 50 milliards de dollars.

Le géant asiatique a décidé de cibler cette fois des secteurs ou produits clés, qui pèsent le plus lourd dans les 130,4 milliards de dollars d'exportations américaines vers la Chine, en particulier le soja, l'automobile et l'aéronautique.

Dans le secteur aéronautique, les tarifs chinois ciblent les avions de moins de 45 tonnes. Les autorités chinoises n'ayant pas détaillé cette mesure, il était difficile d'apprécier mercredi dans quelle mesure ces taxes pourraient effectivement affecter les aéronefs de Boeing.

Ce tonnage exclut d'emblée les gros porteurs de l'américain mais laisse planer une incertitude sur les avions moyens courriers 737.

Les 45 tonnes correspondent-elles à une masse à vide? Ou s'agit-il de la masse au décollage?

Dans la famille des 737, les avions remotorisés (737 MAX), plus lourds, pourraient ne pas être affectés contrairement aux 737 ancienne génération, dont la masse à vide répond au critère retenu par Pékin.

Vos commentaires