En ce moment
 
 

Boeing ukrainien abattu en Iran: les drames de ce type se sont multipliés ces 40 dernières années

Boeing ukrainien abattu en Iran: les drames de ce type se sont multipliés ces 40 dernières années
©BELGA
 
 

Le crash d'un avion ukrainien causé par le tir d'un missile iranien n'est pas la première erreur de ce type ces 40 dernières années. En 2014 notamment, un vol de la Malaysia Airlines s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine.

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Il s'agit de la plus meurtrière des catastrophes aériennes : un Boeing 777 est abattu près de Donetsk dans l'est de l'Ukraine, une zone déchirée par un conflit armé avec les séparatistes pro-russes. À bord de l'avion, 298 personnes dont 196 Néerlandais périssent. Le roi Willem-Alexander des Pays-Bas avait alors déclaré : "Cette tragédie a profondément touché notre société. Nous allons ressentir les cicatrices pendant de nombreuses années à venir".

Après 4 ans de recherches, les conclusions de l'enquête sont révélées : l'avion a été touché par un missile provenant d'une brigade anti-aérienne russe. Georges Franchomme, commandant de la base aérienne de Beauvechain émettait une hypothèse : "Je crois que la cible était un avion militaire qui volait sans doute à plus basse altitude". Mais Moscou continue de démentir toute responsabilité. 

Un croiseur américain abat un avion civil iranien

L'un des incidents les plus diplomatiquement dangereux a eu lieu en juillet 1988. Deux missiles décollent du croiseur américain Vincennes dans le détroit d'Ormuz. L'équipage pense abattre un ennemi, c'est en réalité un avion civil de la compagnie aérienne d'Iran. À bord, 290 personnes sont tuées. Une tragédie qui se déroule dans un contexte de crise diplomatique. En plein conflit avec l'Irak, les relations entre l'Iran et les États-Unis sont très tendues.

Autre événement tragique : le 4 octobre 2001, un Tupolev d'une compagnie russe partant de Tel-Aviv s'écrase dans la Mer Noire. Il n'y a aucun survivant parmi les 78 passagers, en majorité des Israéliens. La cause de cette catastrophe : le tir accidentel d'un missile ukrainien. Après avoir contesté sa responsabilité, l'Ukraine finit par s'excuser publiquement. 




 

Vos commentaires