En ce moment
 

Bolivie: une usine sidérurgique va être construite par les Chinois

Chine

(Belga) Le gouvernement bolivien a officiellement lancé mardi les travaux de construction d'une usine sidérurgique dans le gisement de fer de Mutun, l'un des plus grands du monde, un chantier de 546 millions de dollars assuré par l'entreprise d'État chinoise Sinosteel Equipment.

La construction de l'usine prendra 30 mois et son entrée en service interviendra 12 mois plus tard. "Nous faisons avancer comme jamais la sidérurgie de notre pays, parce qu'on a toujours pensé à exploiter et à exporter le fer, sans pratiquement avoir jamais développé la sidérurgie", s'est félicité le ministre des Mines, César Navarro, du site de Mutun. "L'usine sidérurgique de Mutun produira 194 tonnes de barres de construction en tôle ondulée et lisse exclusivement pour le marché intérieur", a précisé le président Evo Morales, qui a également assisté à l'inauguration du chantier. L'entreprise chinoise Sinosteel Equipment a remporté l'appel d'offres pour ce gigantesque chantier en mars 2016, face à une autre entreprise chinoise, Henan Complant Mechanical. Le projet dont le coût est évalué à 546 millions de dollars comprend une ligne de crédit du gouvernement chinois de 422 millions de dollars et une participation nationale, plus quelque 50 millions de dollars en fonds de roulement. L'ouverture du chantier intervient après l'échec du contrat signé entre la Bolivie et l'entreprise sidérurgique indienne Jindal Steel and Power. Le groupe sidérurgique avait remporté en 2007 l'exploitation du gisement de Mutun, avec la promesse d'investir 2,1 milliards de dollars au cours des 10 premières années, mais il a finalement résilié son contrat. Selon les estimations officielles, le gisement de Mutun renferme 40 milliards de tonnes de fer et 10 milliards de tonnes de manganèse. (Belga)

Vos commentaires