En ce moment
 

Cameroun anglophone: évasion de dizaines de prisonniers après une attaque

(Belga) Au moins 80 détenus de la prison de Wum, dans le Nord-Ouest anglophone, se sont évadés dans la nuit de mardi à mercredi après une attaque d'hommes armés non identifiés, a annoncé une source proche des services locaux de sécurité.

"Il y avait une centaine de personnes dans la prison et au moins 80 sont parties", a-t-on précisé de source proche des forces de l'ordre de Wum, à plus de 70 km au nord de Bamenda, chef-lieu du Nord-Ouest. Dans la nuit de mardi à mercredi, "des hommes armés ont profité de l'obscurité pour attaquer la prison. Ces personnes sont passées par le mur arrière de l'établissement, opposé au mirador. Ils ont fait usage d'une échelle avant d'accéder à l'intérieur, et ont défoncé les portes des cellules de prisonniers qu'ils ont libérés", selon la même source. La prison de Wum n'est pas un établissement de haute sécurité. Un habitant de la localité a indiqué aux médias locaux que des coups de feu avaient été entendus durant l'attaque. Les deux régions anglophones, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, sont en proie à un conflit qui oppose les forces de l'ordre à des séparatistes anglophones armés qui se réclament d'un Etat indépendant, l'Ambazonie. Ces derniers ont annoncé que l'élection présidentielle du 7 octobre n'aurait pas lieu en zone anglophone. Yaoundé assure le contraire. Elections Cameroon (Elecam), l'organe chargé de l'organisation de l'élection, a annoncé que dans ces régions plusieurs bureaux de vote allaient être délocalisés en raison de la sécurité. Selon le centre d'analyses International Crisis Group (ICG), 170 membres des forces de sécurité et "au moins 400 civils" ont été tués dans le conflit. Aucun bilan fiable du côté séparatiste n'est disponible. (Belga)

Vos commentaires