En ce moment
 
 

CAN-2019 : l'Egypte épargnée, retrouvailles à venir pour le Maroc et le Sénégal

CAN-2019 : l'Egypte épargnée, retrouvailles à venir pour le Maroc et le Sénégal
Tirage au sort en Egypte des matches de la CAN-2019 le 12 avril 2019 Khaled DESOUKI

Deux affiches classiques et un grand favori relativement épargné : Maroc-Côte d'Ivoire et Sénégal-Algérie seront les chocs du premier tour de la CAN-2019, tandis que l'Egypte, pays-hôte, jouera le match d'ouverture contre le Zimbabwe, le 21 juin, selon le tirage au sort effectué vendredi.

Dans le cadre pharaonique des pyramides de Gizeh, les légendes du continent en charge du tirage Yaya Touré, El-Hadji Diouf, Ahmed Hassan et Mustapha Hadji n'ont pas offert un "groupe de la mort" en raison du format à 24 équipes. Mais au moins deux chocs risquant de pimenter le 1er tour de la compétition qui durera jusqu'au 19 juillet.

Le Maroc retrouvera dès la phase de poules la Côte d'Ivoire pour un "remake" de l'édition 2017, tandis que le Sénégal, qui rêve d'un premier sacre plus de 17 ans après la finale malheureuse de 2002, croisera la route de l'Algérie à ce stade de la compétition pour la troisième fois de suite (2015, 2017, 2019).

A la tête des "Lions de l'Atlas", le Français Hervé Renard aura pour objectif de remporter une 3e CAN avec une 3e sélection différente, après ses succès avec la Zambie (2012) et... la Côte d'Ivoire (2015). Retrouvailles et revanches à suivre !

Mastodonte du foot africain avec 7 CAN remportées, dont trois à domicile, l'Egypte sera aussi opposée à la RD Congo et à l'Ouganda dans le Groupe A.

"Ce sera un match difficile face aux Pharaons chez eux et leurs fans passionnés", a réagi le sélectionneur de l'Ouganda Sébastien Desabre.

Si les coéquipiers de Mohamed Salah, finalistes sortants de la dernière édition, ont eu un tirage relativement clément, d'autres sélections ayant participé au Mondial-2018 en Russie comme la Tunisie ou le Nigeria, ont aussi été globalement épargnés.

- Première pour Madagascar, le Burundi et la Mauritanie -

Les "Super Eagles", qui retrouvent la compétition continentale après six d'absence, joueront contre la Guinée, Madagascar, et le Burundi, deux sélections qui participeront à leur première CAN, tandis que les "Aigles de Carthage" ont hérité du Mali, de la Mauritanie, et de l'Angola.

"La rencontre face à l'Angola en début de tournoi désignera l'équipe qui finira en tête du groupe", a estimé le tout nouveau sélectionneur de la Tunisie Alain Giresse, nommé en décembre.

Le Cameroun, tenant du titre, sera opposé au Ghana, au Bénin, et la Guinée-Bissau dans le Groupe F.

Le tournoi continental accueillera pour la première fois 24 équipes cet été (21 juin-19 juillet), au lieu de 16 équipes dans le format précédent. Ainsi, les deux premiers de chaque groupe et les quatre meilleurs troisièmes seront qualifiés pour la phase à élimination directe.

Malgré le nouveau format, il y aura toutefois des absents notables lors de cette édition XXL comme le Gabon de Pierre-Emerick Aubameyang, le Togo d'Emmanuel Adebayor et de Claude Le Roy, ou encore le Burkina Faso, finaliste en 2013 et 3e en 2017.

L'Egypte a été désignée en janvier par la CAF nouveau pays-hôte pour remplacer au pied levé le Cameroun, à qui l'organisation avait été retirée en raison de retards dans les travaux.

Les matches auront lieu dans six stades, dont trois se trouvent au Caire (Stade international du Caire, stade de la Défense aérienne, stade Al-Salam). Les autres enceintes sélectionnées sont celles d'Alexandrie, de Suez et d'Ismaïlia.

Vos commentaires