Canada: 14 morts dans un accident entre un car de jeunes hockeyeurs et un camion

Quatorze personnes ont péri vendredi dans la collision entre le car d'une équipe junior de hockey et un camion dans la province de Saskatchewan (ouest), provoquant une vague d'émotion dans le monde du hockey, sport national du Canada.

Il était environ 17H00 locales (23H00 GMT) quand un semi-remorque a percuté un autobus de cette équipe de hockeyeurs âgés de 16 à 21 ans, dans lequel se trouvaient 29 personnes, sur une autoroute de rase campagne au nord-est de Saskatoon, par une température avoisinant les -20 degrés celsius.

Des images de témoins présents sur place montrent des véhicules éventrés à une intersection de l'autoroute 35, à mi-chemin entre les localités de Tisdale et Nipawin.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale) a confirmé que 14 occupants du car sont décédés dans l'accident. "Les 15 autres personnes ont été transportées à l'hôpital pour diverses blessures. Trois ont des blessures graves", a précisé la police dans un communiqué.

Sous la violence du choc, un survivant a d'abord cru que "le semi-remorque avait frappé le bus par le côté, mais non, c'était bien de front", a raconté son père, Tom Straschnitzki à la télévision publique CBC.

"Nous ne confirmons pas l'identité des victimes pour le moment; nous ne précisons pas si les personnes décédées sont des joueurs ou des entraîneurs", a expliqué la GRC, sans donner de détails sur l'état de santé du conducteur du semi-remorque.

Le lieu de l'accident étant si isolé, au milieu des plaines agricoles canadiennes, qu'il a fallu évacuer certains blessés par voie aérienne, avec deux hélicoptères spécialisés et un avion ambulance envoyés sur place, selon les secours et une photographe de l'AFP sur place.

"Un nombre élevé" de blessés ont été transportés dans deux hôpitaux de Saskatoon, à quelque 235 kilomètres de là, ont précisé les autorités sanitaires de la Saskatchewan sur Twitter.

Des barrages ont été établis à 500 mètres alentours par les pompiers et des enquêteurs de la police fédérale qui tentaient encore samedi matin de déterminer les raisons de la collision.

L'équipe des Humboldt Broncos, venus du centre de la province, se rendait à un match de la ligue régionale de hockey de Saskatchewan organisé à Nipawin.

- Drame national -

Sous le choc, quelques dizaines de proches et d'habitants étaient rassemblées dans un centre de loisirs de Humboldt, petite ville de 6.000 habitants, dans l'attente de nouvelles des blessés. Des couvertures, du café et des collations ont été rapidement apportés pour les proches des victimes.

"C'est une soirée très, très triste et tragique pour notre communauté et pour toutes les familles des joueurs impliqués dans cette tragédies", a déclaré sur place à CBC Rob Muench, maire de Humboldt.

"Nous sommes une communauté très soudée ici, le hockey rassemble les gens autour de la patinoire, comme dans la plupart des autres villes du pays", a-t-il précisé.

Une collecte de fonds a été immédiatement lancée sur internet pour venir en aide aux victimes et avait déjà levée près de 325.000 dollars canadiens (207.000 euros) vers 16H00 GMT samedi.

Le hockey sur glace, sport officiel du Canada, rassemble à chaque match de la Ligue nord-américaine de hockey (NHL) des millions d'adeptes du sport aux quatre coins du pays et est l'équivalent culturel du football en Europe.

"Je ne peux imaginer ce que ces parents traversent, et mon coeur est avec chaque personne touchée par cette terrible tragédie, dans la communauté de Humboldt et au-delà", a réagi sur Twitter Justin Trudeau, le Premier ministre canadien.

"Les mots ne suffisent pas à décrire la perte que nous ressentons ce soir", a dit le Premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe.

Les condoléances et hommages ont également abondé de la part des plus grandes équipes canadiennes de hockey, dont les Canadiens de Montréal, les Maple Leafs de Toronto et les Canucks de Vancouver.

"La NHL pleure ceux qui nous ont quitté et offre sa force et sa compassion aux blessés", a réagi Gary Bettman, président de la NHL, dans un communiqué.

"C'est un horrible accident", a déclaré Darren Opp, le président des Nipawin Hawks, l'équipe qui devait affronter les Broncos. "Il y a des oncles, des mères, des pères, qui attendent de savoir si leurs fils, leur neveu est OK", a-t-il ajouté.

Ce drame fait écho à un accident similaire survenu en décembre 1986, également dans la Saskatchewan, au cours duquel quatre hockeyeurs avaient perdu la vie dans un accident de la route.

Plus récemment, en janvier 2008, sept jeunes joueurs de basketball et leur entraîneur avaient perdu la vie au Nouveau-Brunswick (côte atlantique) dans des conditions similaires: un semi-remorque avaient embouti leur fourgonnette de nuit, en plein hiver.

Vos commentaires