Canada: 25 ans de prison pour avoir fomenté une tuerie de masse dans un centre commercial

(Belga) Une jeune Américaine a été condamnée vendredi à vingt-cinq ans de prison pour avoir planifié avec des complices une fusillade dans un centre commercial de Halifax (Nouvelle-Ecosse, est du Canada) le jour de la Saint-Valentin en 2015.

Compte tenu du temps passé en détention préventive, Lindsay Souvannarath, 26 ans, pourrait être éligible à une libération conditionnelle après sept ans de prison, sans que celle-ci soit automatique et après évaluation du juge d'application des peines. La jeune femme originaire de Geneva dans l'Illinois (nord des Etats-Unis) et deux jeunes hommes s'étaient donné rendez-vous pour tirer dans la foule le jour de la Saint-Valentin, au Halifax Shopping Centre, le plus important centre commercial de cette ville de la côte atlantique. Ils avaient ensuite planifié de se donner la mort. La veille de cette fête, agissant sur une information confidentielle, la police l'avait arrêtée en compagnie du Canadien Randall Shepherd, à sa sortie de l'avion à l'aéroport de Halifax. Le Canadien a été condamné l'an dernier à 10 ans de prison. Les deux jeunes, qui avaient étudié ensemble au lycée, étaient en contact sur les réseaux sociaux avec un troisième jeune de 19 ans, James Gamble, que la police avait retrouvé mort en banlieue d'Halifax. En prononçant la sentence, le juge Peter Rosinski a estimé que l'accusée constituait une menace pour la société, notant qu'elle n'avait exprimé aucun remords ni n'avait renoncé à ses motivations idéologiques pour commettre une tuerie. Les condamnés partageaient "une fascination morbide pour la mort, les tueries d'écoles et de masse", selon l'acte d'accusation présenté lors du procès de Randall Shepherd. L'Américaine avait aussi exprimé son intérêt "pour les tueries dans les écoles et le nazisme" dans des échanges avec Gamble. (Belga)

Vos commentaires