En ce moment
 

Canada: le fondateur d'un équipementier automobile poursuit sa fille en justice

(Belga) Le milliardaire austro-canadien Frank Stronach et fondateur de l'équipementier automobile Magna a porté plainte contre sa fille, à laquelle il réclame 520 millions de dollars canadiens (345 millions d'euros) pour mauvaise gestion de la fortune familiale, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

M. Stronach, 86 ans, estime que sa fille Belinda, ex-députée qui dirige aujourd'hui le groupe Stronach, a, avec la complicité d'autres cadres du groupe, "gravement négligé les activités du Groupe Stronach et profité de leur position d'autorité", selon la plainte révélée par le quotidien Globe and Mail. "Ils ont agi ainsi afin de cacher d'importants problèmes de trésorerie, et pour favoriser leurs propres intérêts", poursuivent les plaignants. Par ailleurs, des documents auraient été "falsifiés dans le cadre d'un système (...) visant à limiter voire réduire à néant le rôle joué par Frank dans la gestion des affaires familiales". La plainte a été déposée début octobre devant la cour supérieure de l'Ontario, a-t-on appris jeudi auprès de ce tribunal. Né en Autriche et arrivé au Canada en 1954, Frank Stronach a fondé en 1957 l'équipementier automobile Magna International, devenu l'un des géants mondiaux du secteur. La maison mère contrôle plus de 250 sociétés, implantées notamment dans l'immobilier ou les courses de chevaux. M. Stronach a cédé les rênes de son groupe en 2011, avant de se lancer en politique dans son pays d'origine pour les législatives de 2013 avec son nouveau parti, Team Stronach (L'Équipe Stronach). Il était rentré au Canada l'année suivante. Sa fille Belinda a formellement démenti les accusations de son père. "Les relations familiales au sein d'une entreprise peuvent être difficiles", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Mes enfants et moi aimons mon père. Cependant, ses allégations sont fausses et nous y répondrons officiellement dans le cadre de la procédure judiciaire". (Belga)

Vos commentaires