Charles Michel: "Un dialogue est nécessaire avec Moscou pour défendre nos intérêts stratégiques"

Charles Michel:
Russie, Syrie

(Belga) Le Premier ministre Charles Michel est arrivé lundi à Moscou, où il entame une visite officielle durant laquelle le chef du gouvernement fédéral aura l'occasion de s'entretenir avec le président russe, Vladimir Poutine. M. Michel estime qu'un dialogue est nécessaire avec la Russie afin de défendre les intérêts stratégiques de la Belgique, mais aussi de l'Union européenne (UE), en matière économique et sécuritaire, notamment.

Le Premier ministre s'attend à un dialogue constructif avec les autorités russes et souhaite relancer les lignes de communication entre Bruxelles et Moscou. "Je peux imaginer que la Russie a des choses à dire aux représentants qui siègent à l'Europe. Je vais pouvoir écouter ces messages et en relayer également un certain nombre. Mais je pense que dans les relations internationales, c'est un peu comme dans un quartier. Quand on ne s'entend pas bien avec ses voisins, quand il y a de l'incompréhension, on en paie le prix tôt où tard", a expliqué M. Michel. "Il faut tenter de défendre les intérêts stratégiques (de la Belgique et de l'UE), sur le plan sécuritaire, économique et de la stabilité", note-t-il. "Je pense que nous devons essayer d'ouvrir le dialogue dans l'intérêt de nos concitoyens. Par exemple, la Russie joue un rôle au sud de l'Europe, en Syrie, et en Libye et nous avons tout intérêt à revenir sur ces sujets avec Moscou afin de voir si nous pourrions parvenir à stabiliser ces régions ensemble. Les conflits dans ces régions ont d'importantes conséquences au sein de l'Europe. Elles entraînent notamment d'importants flux migratoires", a souligné le chef du gouvernement fédéral. Charles Michel rencontrera demain/mardi le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev. Mercredi, il s'entretiendra avec le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, avant de reprendre le chemin de Bruxelles. (Belga)

Vos commentaires