En ce moment
 
 

Chasse aux éléphants: le roi d'Espagne Juan Carlos sous le feu des critiques

 
 

Le roi d'Espagne Juan Carlos sous le feu des critiques. Le président d'honneur de l'association de défense de la nature WWF en Espagne semble avoir pratiqué la chasse aux éléphants lors d'un voyage privé au Botswana.

Le roi d'Espagne Juan Carlos, convalescent après une opération de sa hanche brisée lors d'un voyage au Botswana, se retrouvait lundi sous le feu des critiques. La Maison Royale n'a fait aucun commentaire sur les motifs de ce voyage privé, mais les associations de défense des animaux, dans le sillage de plusieurs médias, affirment qu'il s'y est rendu pour une partie de chasse à l'éléphant, autorisée dans ce pays à condition de payer entre 7.000 et 30.000 euros.

Il est président d'honneur... du WWF

Une photo du roi posant en 2006, fusil à la main, devant un éléphant mort dans ce pays et publiée en une de plusieurs quotidiens espagnols dimanche, a alimenté le scandale. Une pétition reprenant la photo et demandant la démission du roi de son poste de président d'honneur de WWF (Fonds Mondial pour la Nature) en Espagne a recueilli plus de 40.000 signatures, selon le forum Actuable sur lequel elle a été postée. Dans un tweet, WWF Espagne affirme qu'il "fera parvenir à la Maison royale ses commentaires et renouvelle son engagement pour la sauvegarde des éléphants".

Brigitte Bardot scandalisée

"C'est indécent, écoeurant et indigne d'une personne de votre rang. Vous ne valez pas mieux que les braconniers qui pillent et saccagent la nature, vous êtes la honte de l'Espagne", écrit l'actrice française Brigitte Bardot dans une lettre rendue publique par sa Fondation. "Je ne vous souhaite pas un prompt rétablissement si cela vous amène à poursuivre vos séjours meurtriers en Afrique ou ailleurs", s'enflamme-t-elle.
 
L'association "Igualdad Animal" a appelé à une manifestation mardi devant l'hôpital où le roi a été opéré. "C'est indécent, écoeurant et indigne d'une personne de votre rang. Vous ne valez pas mieux que les braconniers qui pillent et saccagent la nature, vous êtes la honte de l'Espagne", écrit l'ancienne actrice dans une lettre rendue publique par sa Fondation.


 




 

Vos commentaires