Chine: 20 enfants blessés dans une école à Pékin par un agresseur

Chine: 20 enfants blessés dans une école à Pékin par un agresseur
Une femme portant son enfant passe devant le portail d'une école primaire où un homme a attaqué des enfants dont vingt ont été blessés, à Pékin le 8 janvier GREG BAKER
Enfants, education, Chine

Vingt enfants ont été blessés mardi matin dans leur école primaire à Pékin, dont trois grièvement, par un homme qui a été arrêté, a annoncé la municipalité du quartier.

Selon les autorités du quartier de Xicheng, dans l'ouest de la capitale chinoise, les jours des trois enfants les plus grièvement blessés ne sont pas en danger et leur état est stable, après l'attaque survenue à 11H17 (03H17 GMT) dans une école élémentaire. L'ensemble des petits blessés a été conduit à l'hôpital, tandis que l'assaillant a été maîtrisé sur place.

Le quotidien Global Times et la télévision publique CCTV ont indiqué que ce dernier était muni d'un marteau.

Selon CCTV, il s'agit d'un agent d'entretien de l'école originaire du nord-est de la Chine et âgé de 49 ans qui, frustré par l'expiration prochaine de son contrat, s'est ainsi vengé sur les enfants.

Ce type d'attaque visant des établissements scolaires ou des étudiants n'est pas rare en Chine.

En novembre 2018, un jeune homme de 20 ans a tué un étudiant et en a blessé neuf autres ainsi que deux professeurs dans une école technique du Yunnan, une province du sud-ouest du pays.

La veille, un chômeur de 29 ans, avec des problèmes de couple selon les médias officiels, avait tué cinq enfants en fonçant sur eux alors qu'ils traversaient la rue devant une école élémentaire, dans la province du Liaoning (nord-est).

Déjà, en avril 2018, un homme armé d'un couteau avait tué neuf collégiens et en avait blessé 12 autres alors qu'ils rentraient chez eux, dans le nord de la Chine. L'homme, exécuté depuis, avait agi par vengeance après avoir été la cible de moqueries durant sa scolarité dans l'école visée.

En janvier 2017, c'est avec un couteau de cuisine qu'un homme avait blessé 11 enfants dans une école maternelle de la région autonome du Guangxi (sud). Et la même année, en juin, une bombe avait explosé à l'extérieur d'un jardin d'enfants à Fengxian, dans l'est du pays, attribuée à un homme de 22 ans, introverti et souffrant de problèmes de santé, qui avait écrit "mort" et "détruire" sur les murs de son appartement.

Vos commentaires