Chine: bénéfices en hausse pour les quatre grandes banques systémiques en 2017

Chine: bénéfices en hausse pour les quatre grandes banques systémiques en 2017
Bank of China, première banque commerciale du pays pour les échanges de devises, enregistre un bénéfice de 22,3 milliards d'euros en 2017, contre une perte de près de 3% en 2016MARK RALSTON

Les quatre grandes banques étatiques chinoises, vitales pour l'économie du pays, ont vu leurs bénéfices augmenter l'an dernier, à la suite de la publication vendredi des résultats de Bank of China (BOC) et China Construction Bank (CCB).

Bank of China, la première banque commerciale du pays pour les échanges de devises, a enregistré un bénéfice net de 172,4 milliards de yuans (22,3 milliards d'euros) en 2017, contre une perte de près de 3% en 2016, selon un communiqué diffusé jeudi soir à la Bourse de Hong Kong, où elle est cotée.

CCB, la deuxième banque chinoise, a vu de son côté son bénéfice net grimper de 4,7% à 242,3 milliards de yuans (31,3 milliards d'euros), après une hausse de moins de 2% en 2016.

Bank of China a attribué son bon résultat à une expansion économique "plus forte que prévu", ajoutant que "le secteur bancaire en Chine dans son ensemble reste sain avec une croissance continue des actifs et du passif".

Mardi, les deux autres banques systémiques du pays, à savoir la plus grosse dans le monde en terme d'actifs, Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) ainsi qu'Agricultural Bank of China (ABC), avaient également rapporté des augmentations de leur bénéfice net, de respectivement 2,8% et 4,9%, et invoqué des raisons similaires.

La croissance du produit intérieur brut chinois s'est élevée l'an dernier à 6,9%, accélérant pour la première fois depuis 2010.

En 2015 et 2016, les quatre grandes banques chinoises avaient vu leur bénéfice stagner ou s'éroder alors que les inquiétudes enflaient quant à une augmentation des mauvaises créances dans la deuxième économie mondiale.

L'année dernière, la part des créances douteuses s'est réduite grâce à "un léger désendettement au sein du système financier chinois".

Selon les analystes, les grandes banques profitent notamment d'une campagne du gouvernement pour apurer les dettes au remboursement incertain et financées par l'intermédiaire de canaux opaques et mal régulés.

Cette campagne a surtout frappé les petits prêteurs ou des sociétés de gestion d'actifs qui se sont vues contraintes de trouver des financements au sein du système bancaire officiel pour équilibrer leurs comptes.

Enfin, le gouvernement a récemment abaissé les réserves obligatoires des banques, traditionnellement élevées en Chine, leur permettant de prêter davantage, a rapporté l'agence financière Bloomberg.

Vos commentaires