En ce moment
 

Chine: Hulk et Shanghai partent à la défense de leur titre

Chine: Hulk et Shanghai partent à la défense de leur titre
L'attaquant brésilien du Shanghai SIPG, Hulk, lors d'un match de groupes de la Ligue des champions de l'AFC face à Melbourne Victory, à Melbourne, le 18 avril 2018CON CHRONIS

Avec Fellaini, Dembélé et Hamsik, trois nouvelles stars du ballon rond découvrent vendredi la Super League chinoise, à l'attractivité financière toujours renouvelée. Ils auront un objectif: détrôner Hulk et le Shanghai SIPG, qui vise un second titre d'affilée.

Et cette fois, tout repose sur le puissant Brésilien pour Shanghai, après le départ du buteur maison Wu Lei, qui après ses 27 buts en 29 matches l'an passé a filé à l'Espanyol Barcelone en janvier.

Shanghai devra mettre d'autres ingrédients pour défendre son premier titre de champion, après sept ans d'hégémonie du Guangzhou Evergrande.

"Je crois qu'avec beaucoup de travail, d'esprit d'équipe et d'humilité, et si on travaille comme une équipe, comme une famille, nous pouvons atteindre nos objectifs et remporter plus de titres", a prophétisé mercredi l'entraîneur portugais Vitor Pereira.

"Le secret est de rester concentré, ensemble et de s'entraider. Nous avons de grands défis devant nous, et ça commence cette semaine", a prévenu le manager portugais âgé de 50 ans, ancien du FC Porto et de Fenerbahçe.

Le champion en titre a bien essayé de recruter en janvier l'attaquant autrichien de West Ham Marko Arnautovic. Sans succès. Pereira comptera donc sur Hulk pour tenir le rôle de chef de file offensif.

Acheté plus de 60 millions de dollars (52 M EUR) en 2016 au Zenit Saint-Pétersbourg, Givanildo Vieira de Souza, dit Hulk, a depuis inscrit 51 buts en 88 matches. Mais il s'est blessé la saison dernière, manquant en partie la course au titre.

Shanghai SIPG a ouvert sa saison en écrasant vendredi son voisin du Shanghai Shenhua 4-0 avec notamment un but d'un autre Brésilien, le milieu Oscar recruté pour près de 60 millions d'euros fin 2016.

- Fellaini déjà buteur -

Si l'ancien souverain Evergrande du coach italien Fabio Cannavaro, vice-champion 2018, n'a pas non plus réussi à se renforcer à l'intersaison, ce n'est pas le cas des autres prétendants. Eux se sont armés, recrutant des joueurs étrangers renommés, et confirmant à nouveau la position de nouvel eldorado mondial pour le football chinois.

Troisième la saison dernière, Shandong Luneng peut ainsi compter sur un renfort de taille avec Marouane Fellaini. Débarqué de Manchester United, le longiligne Belge de 31 ans n'a pas attendu pour faire ses preuves, marquant dès son premier match pour dominer le Beijing Renhe (1-0) vendredi.

Le compatriote de Fellaini, Mousa Dembélé, 31 ans, a lui signé pour le Guangzhou R&F en provenance de Tottenham pour quelque 12 millions d'euros. Enfin, après avoir battu le record de buts de Maradona à Naples, le Slovaque Marek Hamsik, 31 ans également, baladera lui sa crête emblématique au Dalian Yifang, qui aurait déboursé quelque 20 millions d'euros.

Les arrivées de ces trois internationaux expérimentés confirment l'attractivité financière du championnat chinois, qui peut encore sortir les billets verts pour des stars mondiales. Cependant, les jours où les clubs pouvaient sortir des contrats faramineux, comme ça a été le cas pour Hulk, qui touche 19 millions de dollars annuels (16,7 M EUR), semblent révolus.

La Fédération chinoise a en effet resserré ses règles en matière financière: plafonnement des salaires, limitation du nombre de joueurs étrangers, le tout en multipliant le nombre d'écoles publiques dédiées au ballon rond. Une politique impulsée directement par le président Xi Jinping, qui veut placer la Chine sur la mappemonde du football.

Vos commentaires