Chine: la population a baissé pour la première fois en 2018

Chine: la population a baissé pour la première fois en 2018
Un couple de Chinois se balade avec son enfant sur un pont à Shandong dans l'est de la Chine, le 6 septembre 2018STR

La population de la Chine, la plus nombreuse au monde, a baissé l'an dernier pour la première fois depuis au moins 70 ans, selon des experts, malgré l'abandon de la politique de l'enfant unique.

Les chiffres officiels ne seront connus que courant janvier, mais sans attendre, le spécialiste Yi Fuxian, chercheur basé aux Etats-Unis à l'Université du Wisconsin-Madison, estime que la population de la Chine a reculé l'an dernier de 1,27 million de personnes.

Une paille par rapport à une population totale de 1,39 milliard d'habitants, plus de 20 fois la population de la France, mais tout de même une première dans l'histoire de la République populaire de Chine, fondée en 1949.

Après la politique nataliste du fondateur du régime communiste, Mao Tsé-toung, la Chine s'est lancée à la fin des années 1970 dans une politique de l'enfant unique, souvent critiquée pour sa brutalité.

Mais face au vieillissement de la population, Pékin autorise désormais depuis 2016 toutes les familles à avoir deux enfants. Problème: face aux coûts de l'éducation, de la santé et du logement, beaucoup de couples préfèrent en rester à l'enfant unique, voire à pas d'enfant du tout...

- 'Tournant historique' -

Résultat, le nombre de naissances a décliné de 2,5 millions l'an dernier, estime Yi Fuxian, alors que Pékin tablait sur une augmentation de 790.000 naissances. Le total selon lui devrait atteindre 10,31 millions pour 2018.

Dans le même temps, le nombre de décès a augmenté à 11,58 millions, estime le chercheur, qui fonde ses chiffres sur des statistiques locales.

L'année écoulée est "un tournant historique pour la population chinoise", déclare-t-il à l'AFP, jugeant que la tendance est peut-être même "irréversible" compte tenu de la baisse du nombre de femmes en âge de procréer.

"La population chinoise a commencé à baisser pour la première fois depuis 1949, le problème du vieillissement s'est accéléré et le dynamisme de l'économie s'est affaibli", observe-t-il.

Les recherches de M. Yi doivent paraître dans une étude publiée avec l'économiste Su Jian, de l'Université de Pékin, sur la base de chiffres de la Commission nationale de la santé.

- 'Crise démographique' -

La Chine entre dans "une crise démographique", s'alarme l'économiste Ren Zeping, du groupe immobilier Evergrande, alors que l'Inde devrait dans quelques années rattraper la Chine au rang de pays le plus peuplé de la planète.

La population en âge de travailler (de 16 à 59 ans) a chuté de près de 5,5 millions de personnes en 2017, déclinant pour la sixième année consécutive pour tomber à 902 millions de personnes (65% de la population totale).

Selon des estimations du gouvernement, le nombre de personnes âgées de 60 ans ou plus devrait atteindre 487 millions de personnes en 2050, soit 35% de la population contre 241 millions (17,3% de la population) fin 2017.

Le nombre de femmes en âge de procréer devrait lui reculer de plus de 39% au cours des 10 prochaines années, selon He Yafu, un démographe indépendant, qui juge vraisemblables les estimations du professeur Yi.

Ce dernier, critique de longue date de la politique de l'enfant unique, encourage désormais le gouvernement chinois à abolir la limite de deux enfants par famille et à soutenir la natalité par de généreux congés parentaux et des incitations fiscales.

Si le régime communiste n'intervient pas dès à présent "la crise du vieillissement sera plus grave que celle du Japon et les perspectives économiques encore plus sombres", prévient-il.

Vos commentaires