En ce moment
 
 

Cinéma/Fespaco: TV5 Monde rompt avec le cinéaste burkinabè Tahirou Ouédraogo

Cinéma/Fespaco: TV5 Monde rompt avec le cinéaste burkinabè Tahirou Ouédraogo
L'actrice burkinabé Azata Soro, à Ouagadougou le 28 février 2019MARCO LONGARI

La chaîne TV5 Monde a annoncé samedi, dernier jour du Fespaco, mettre fin à toute collaboration avec le cinéaste burkinabè Tahirou Tasséré Ouedraogo, condamné par la justice pour avoir agressé et défiguré une de ses assistantes sur un tournage.

La chaîne internationale francophone "ne diffusera pas +Le Trône+, exclut toute collaboration à venir avec Tahirou Ouedraogo, et se réserve le droit de le poursuivre en justice pour réparation des préjudices causés", annonce-t-elle dans un communiqué, confirmant l'annonce faite à l'AFP vendredi par sa directrice adjointe des programmes Marjorie Vella.

C'est lors du tournage de cette série en 2017 que M. Ouedraogo avait lacéré le visage de la comédienne et réalisatrice Azata Soro avec un tesson de bouteille, la laissant balafrée.

TV5 Monde avait préacheté la série et devait la diffuser à partir de fin mars, précise-t-elle.

De plus, TV5 Monde "exige de la direction du Fespaco qu’elle retire la série +Le Trône+ de la compétition", où elle figurait dans la section série du 26e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

La révélation publique lors du Fespaco des agressions dont ont été victimes Azata Soro et l'actrice française Nadège Beausson-Diagne, qui ont volontairement témoigné pour briser le silence sur le harcèlement sexuel dans le cinéma africain, a provoqué un scandale, dans la lignée des mouvements #MeToo et #Balancetonporc.

Une pétition a été mise en ligne jeudi soir pour exiger l'exclusion du Fespaco de la série "Le Trône", à l'initiative des collectifs de femmes "Cinéastes non-alignées" et "Noire n’est pas mon métier".

Un nouveau mouvement a été lancé, #Memepaspeur, pour "libérer la parole des femmes" en Afrique, selon Nadège Beausson-Diagne, populaire pour ses rôles dans la série "Plus belle la vie" et le film "Bienvenue chez les Ch'tis".

Vos commentaires