En ce moment
 
 

Climat: première manifestation avec Greta Thunberg à New York

A découvrir

Deux jours après son arrivée aux Etats-Unis, la jeune Suédoise Greta Thunberg a participé vendredi à sa première manifestation new-yorkaise pour le climat aux côtés de plusieurs centaines de jeunes, avant d'enchaîner avec une rencontre impromptue avec la présidente de l'Assemblée générale de l'ONU.

La Suédoise de 16 ans, qui a traversé l'Atlantique en voilier pendant 15 jours pour participer au sommet de l'ONU sur le climat du 23 septembre, est restée discrète pendant la manifestation qui a duré deux heures environ devant le siège de l'ONU, sur les bord de l'East River à Manhattan.

Celle qui a poussé des centaines de milliers de jeunes européens à défiler tous les vendredis sous le cri de ralliement #FridaysforFuture est restée silencieuse, laissant d'autres adolescents ou étudiants appeler à agir face à l'urgence climatique, certains visant directement le climato-scepticisme du gouvernement Trump.

"Arrêtez de nier que la Terre est en train de mourir!", "Faites grève avec nous!", ou "On ne peut pas nous arrêter, un meilleur monde est possible!", ont notamment scandé les jeunes présents, dont certains n'avaient pas 10 ans.

Plusieurs indiquaient être venus au moins en partie pour voir la jeune Suédoise, dont le visage poupin et les tresses sont désormais reconnaissables dans le monde entier.

"Quand on a su que Greta serait là, on savait qu'on ne pouvait pas rater ça. Elle est notre inspiration!", a indiqué avec enthousiasme Atara Saunders, 17 ans, organisatrice de manifestations du vendredi dans son lycée de la région de Philadelphie.

- Rencontre "impromptue" -

Gabriel Kunin, New-Yorkais de 13 ans, a lui indiqué participer à sa première manifestation pour le climat.

"Je savais qu'il y aurait des célébrités" comme Greta, a-t-il indiqué.

Greta Thunberg a ensuite fait ses premiers pas à l'intérieur de l'imposant immeuble de l'ONU, où la présidente de l'Assemblée générale, l'Equatorienne Maria Fernanda Espinosa, l'avait conviée à une rencontre "impromptue", organisée "à la dernière minute", selon un porte-parole.

Pendant une dizaine de minutes, la jeune Suédoise, accompagnée de deux autres militants pour le climat, a notamment évoqué le besoin de voir "des actes et non des mots" de la part des dirigeants mondiaux, a indiqué à l'AFP ce porte-parole, Mark Seddon.

"Bienvenue à l'ONU à Greta Thunberg et aux militants pour le climat", a tweeté la présidente. "Votre détermination à agir pour le climat ébranle le monde et nous sommes avec vous pour demander aux dirigeants de rendre des comptes. +De la science, pas du silence+".

Ce premier vendredi de Greta Thunberg à New York valait surtout ballon d'essai avant le défilé géant prévu devant l'ONU le 20 septembre, censé faire pression sur les dirigeants du monde entier qui participeront au sommet sur le climat de l'ONU prévu le 23 septembre.

La jeune Suédoise - qui compte aussi ses détracteurs, certains la jugeant manipulée - a prévu d'y participer, avant d'assister ensuite au sommet lui-même.

Vos commentaires