Colombie: la guérilla de l'ELN libère six otages

histoire

(Belga) La guérilla de l'Armée de libération nationale (ELN) a libéré mercredi dans le Choco, sur la côte Pacifique de la Colombie, six otages qu'elle détenait depuis le mois d'août, a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

"Aujourd'hui (mercredi) dans le Choco, nous avons accompagné la commission humanitaire qui a facilité la libération de six personnes qui étaient aux mains de l'ELN depuis août. Nous sommes heureux qu'elles retrouvent bientôt leurs familles", a annoncé l'organisme international sur Twitter, sans autre détails. La libération de tous les otages de l'ELN - jusque là estimés à entre 16 et 18 par les autorités - est une condition posée par le président de droite Ivan Duque pour la reprise des pourparlers avec cette guérilla. Les otages, trois policiers, un soldat et deux agents contractuels de l'Etat enlevés le 3 août dans le Choco (nord-ouest, frontière du Panama), ont été remis à une commission humanitaire composée de représentants du CICR, de l'Eglise catholique et du Défenseur du peuple, organisme public chargé de la protection des droits humains. Le commandant Uriel du Front de guerre occidental Omar Gomez de l'ELN, qui avait revendiqué ces enlèvements, a affirmé dans un message transmis à des journalistes que la libération s'était faite "en dépit des difficultés et des obstacles mis par le gouvernement". Le président Duque, qui a fait campagne sur une ligne dure à l'égard des guérillas, a assuré avoir "toute la volonté d'aller jusqu'à la démobilisation, le désarmement et la réinsertion de l'ELN, mais pas de tromperies, nous avons besoin de la suspension de toutes les activités criminelles". Inspirée des idées du révolutionnaire Che Guevara et comptant encore quelque 1.500 combattants, l'ELN est considérée comme la dernière rébellion du pays depuis l'accord de paix fin 2016 avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), aujourd'hui transformées en parti politique sous le même acronyme. (Belga)

Vos commentaires