En ce moment
 

Confiance: Macron baisse encore, Philippe recule nettement

Confiance: Macron baisse encore, Philippe recule nettement
Le président de la République Emmanuel Macron le 22 décembre 2018 à N'DjamenaLudovic MARIN

La cote de confiance d'Emmanuel Macron continue de s'effriter (-1 point en un mois) tandis que celle d'Edouard Philippe recule nettement (-4 points), selon un sondage Harris Interactive diffusé lundi.

Avec 31% d'opinions positives, le chef de l'Etat atteint son plus bas niveau depuis le début du quinquennat dans ce baromètre mensuel pour le site Délits d'Opinion.

Emmanuel Macron cède notamment du terrain auprès des proches du PS (-7 points à 33%), de son parti La République en marche (-3 points à 85%) et des Républicains (-2 points à 23%). Il progresse au contraire auprès de ceux de La France insoumise et du PCF (+5 points à 23%) et du Rassemblement national (+2 points à 9%).

Pour le deuxième mois consécutif, la cote d'Edouard Philippe baisse nettement, à 27% (-4 points). Le Premier ministre recule chez les sympathisants de tous les principaux partis politiques, quoique plus fortement chez ceux proches de LREM (-9 points à 76%). Il perd 4 points auprès des proches des Républicains et autant auprès de ceux du RN (respectivement à 27% et 8%).

La confiance dans les membres du gouvernement recule par ailleurs d'un point, avec une moyenne de 23%. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian reste en tête mais cède 4 points, à 37% de confiance, devant Jean-Michel Blanquer (Education), qui perd 3 points, à 32%, et Roxana Maracineanu (Sports), stable à 26%.

Toujours en tête du classement des autres personnalités politiques, Nicolas Hulot accuse toutefois un repli de 4 points en un mois, à 38%, devant Alain Juppé (31%, -2) et Xavier Bertrand (29%, +1). François Ruffin cède 5 points à 15%, et Jean-Luc Mélenchon en perd un (18%), tandis que Bernard Cazeneuve gagne 2 points à 26%.

Enquête réalisée en ligne du 21 au 26 décembre auprès de 1.028 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Vos commentaires