En ce moment
 

Conflit au Yémen - Les rebelles Houthis attaqués par leurs anciens alliés

(Belga) Les forces fidèles à l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh ont lancé jeudi, avec l'appui de la coalition internationale sous commandement saoudien, une offensive dans le sud-ouest du pays contre les rebelles Houthis auxquels ils étaient alliés par le passé.

Dans la guerre qui déchire le Yémen depuis 2014, les partisans de M. Saleh s'étaient alliés aux Houthis contre les forces gouvernementales, leur facilitant notamment la prise de la capitale Sanaa, mais en décembre 2017, l'ex-président a été assassiné par les insurgés qui se sentaient trahis. M. Saleh avait en effet proposé à l'Arabie saoudite, qui soutient le gouvernement internationalement reconnu, de "tourner la page" à condition qu'elle lève le blocus renforcé un mois plus tôt après un tir de missile par les Houthis au-dessus de Ryad. "Les forces loyales à l'ancien régime dirigées par le neveu de (Ali Abdallah) Saleh, Tarek Mohammed Abdallah Saleh, ont lancé les combats", a affirmé un commandant des forces gouvernementales. Selon lui, les opérations militaires ont lieu dans le sud-ouest du pays, s'étendant de la ville portuaire de Mocha, sur la mer Rouge, jusqu'à des zones dans l'ouest de la province de Taëz. Des morts et des blessés ont été recensés des deux côtés, selon des sources médicales locales, mais aucun chiffre précis n'a été rapporté. Taëz, capitale de la province du même nom et troisième ville du Yémen est assiégée depuis des mois par les rebelles Houthis. Elle représente un verrou stratégique pour la progression des forces progouvernementales dans le centre et le nord du pays. Cette offensive a été confirmée par d'autres responsables militaires qui affirment qu'elle est appuyée par les forces de la coalition, notamment celles des Emirats arabes unis. La coalition dirigée par Ryad est intervenu au Yémen en mars 2015 à l'appel des forces gouvernementales afin de stopper l'avancée des insurgés. Tarek Saleh était apparu dans une vidéo en janvier, des semaines après avoir été donné pour mort dans des combats à Sanaa. Il dirige depuis des années les forces loyales à son oncle, comprenant des milliers de combattants. (Belga)

Vos commentaires