En ce moment
 
 

Conflit en Libye - Plusieurs pays ont déjà violé l'embargo sur les armes en Libye

 
 

(Belga) Plusieurs Etats ont déjà violé l'embargo sur les armes en Libye sur lequel ils s'étaient pourtant mis d'accord lors du récent sommet international à Berlin sur le conflit, ont indiqué samedi les Nations unies.

Les participants à ce sommet dimanche dernier, parmi lesquels des pays comme la Russie et la Turquie qui ont soutenu des parties opposées dans le conflit libyen depuis 2011, se sont engagés à suspendre le soutien militaire aux groupes armés. "Au cours des dix derniers jours, l'atterrissage de plusieurs vols cargos et autre ont été observés dans les aéroports libyens de l'ouest et de l'est, fournissant aux parties des armes avancées, des véhicules blindés, des conseillers et des combattants", selon une déclaration de la mission de soutien des Nations unies en Libye (Unsmil). L'organe n'a pas précisé quels pays avaient brisé l'embargo, mais a dit que "plusieurs (pays) qui ont participé à la conférence de Berlin" étaient impliqués dans la "poursuite du transfert de combattants étrangers, d'armes, de munitions et de systèmes avancés". Après le sommet dans la capitale allemande, 16 Etats et organisations ont signé une déclaration incluant des plans d'efforts internationaux pour surveiller l'application de l'embargo. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait alors applaudi un "signal fort d'engagement" pour résoudre de manière pacifique le conflit libyen. La Libye est dans le chaos et miné par les violences et les luttes de pouvoir depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Depuis la reprise des combats entre camps rivaux en Libye en avril 2019, plus de 280 civils et 2.000 combattants ont été tués et, selon l'ONU, plus de 170.000 habitants ont été déplacés. (Belga)




 

Vos commentaires