En ce moment
 

700 combattants de plus dans la Goutha: "L'apocalypse planifiée"

700 combattants de plus dans la Goutha:

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a accusé mercredi le régime syrien de planifier "l'apocalypse" dans son pays, ajoutant que le conflit était entré dans une nouvelle "phase d'horreur".

"Ce mois-ci, c'est la Ghouta orientale qui est décrite par le secrétaire général (de l'ONU) comme un enfer sur terre. Le mois prochain ou le suivant, ce sera dans un autre endroit que les gens feront face à l'apocalypse, une apocalypse voulue, planifiée et exécutée par des individus travaillant pour le gouvernement, apparemment avec le soutien absolu de certains de leurs alliés étrangers", a dénoncé Zeid Ra'ad al Hussein lors de la présentation de son rapport annuel à Genève.

Au moins 700 combattants prorégime ont été envoyés en renfort dans la Ghouta orientale, resserrant encore davantage l'étau autour de l'enclave rebelle dans cette région à l'est de Damas, a indiqué mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Soutenu par la Russie, le pouvoir du président syrien Bachar al-Assad mène depuis le 18 février une offensive meurtrière pour reconquérir ce fief rebelle. Les bombardements aériens et les tirs d'artillerie y ont tué au moins 805 civils, selon l'OSDH. "Au moins 700 combattants provenant d'Alep (nord) et appartenant à des milices afghane, palestinienne et syriennes loyales au régime ont été envoyés mardi soir dans la Ghouta", a affirmé à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Ces nouvelles troupes ont été déployées sur les fronts d'Al-Rihane, dans le nord-est de l'enclave, et de Harasta, une localité dans l'ouest du fief rebelle à partir de laquelle le régime tente de progresser vers Douma, la plus grande ville de la Ghouta, selon la même source.

Vos commentaires