Conflit en Syrie - Deux importants groupes rebelles islamistes fusionnent

Syrie

(Belga) Deux importants groupes rebelles islamistes implantés dans une région du nord syrien ont annoncé dimanche leur fusion, en vue de renforcer leur position face au groupe djihadiste contrôlant cette zone.

"Nous, Ahrar al-Cham et Noureddine al-Zinki, annonçons notre fusion sous le nom de Front syrien de libération", ont indiqué les deux groupes, présents à la frontière des provinces syriennes d'Alep et d'Idleb. Cette dernière, qui est la seule du pays à échapper quasi entièrement au régime syrien, est principalement contrôlée par les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, une coalition dominée par l'ancienne branche syrienne d'Al-Qaïda. Cette fusion est liée à la montée en puissance de Hayat Tahrir al-Cham dans le nord de la Syrie, selon Sam Heller, analyste à l'International Crisis Group. "Il s'agit de constituer un contrepoids à Hayat Tahrir al-Cham, qui semble se préparer à une nouvelle confrontation avec Zinki", a-t-il expliqué à l'AFP. "Zinki et Ahrar sont les deux principales factions rebelles non djihadistes dans le nord et Zinki s'est toujours révélé être un obstacle aux tentatives de Hayat Tahrir al-Cham de consolider son emprise" dans ce secteur. Le conflit qui ravage la Syrie depuis 2011 a fait plus de 340.000 morts et a évolué en une guerre complexe impliquant de multiples acteurs. L'opposition armée au régime de Bachar al-Assad est éclatée en de nombreuses factions parmi lesquelles les moins radicales n'ont pas résisté à la montée en puissance de groupes djihadistes comme Hayat Tahrir al-Cham. (Belga)

Vos commentaires