Conflit en Syrie - La défense anti-aérienne tire sur des "cibles ennemies" près de Damas

Syrie, ISRAEL

(Belga) La défense anti-aérienne de l'armée syrienne est entrée en action mardi contre des "cibles ennemies" près de Damas, a rapporté l'agence officielle Sana.

La télévision d'Etat syrienne a rapporté une information similaire, mais aucun des deux médias n'a précisé la nature de ces "cibles ennemies" visées par la défense anti-aérienne. Par le passé, Israël avait mené plusieurs bombardements en Syrie contre les installations militaires du régime ou de ses alliés, l'Iran et le mouvement chiite Hezbollah, de grands ennemis de l'Etat Hébreu. L'agence officielle Sana précise qu'"un certain nombre de cibles ennemies ont été abattues" par la défense anti-aérienne. "C'est un raid israélien", a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. "Des tirs de missiles menés par des avions israéliens ont visé trois cibles, des entrepôts d'armes au sud-ouest et au sud de Damas, appartenant au Hezbollah ou aux forces iraniennes", a-t-il précisé. Israël a effectué de nombreuses frappes en Syrie depuis le déclenchement de la guerre en 2011, visant les forces du président Bachar al-Assad mais aussi ses alliés, notamment les forces iraniennes ou des positions du mouvement libanais du Hezbollah. Si la responsabilité d'Israël était avérée pour les frappes de mardi, il s'agirait des premières menées depuis que le président américain Donald Trump a annoncé la semaine dernière le retrait des troupes américaines de Syrie. Israël est considéré par les experts comme l'un des grands perdants du désengagement américain, qui laisse encore plus le champs libre à l'Iran et ses partenaires pour développer leurs capacités militaires en Syrie. Israël, qui avait jusque là applaudi des deux mains la politique de l'administration Trump au Moyen-Orient, martèle régulièrement qu'il ne laissera pas la Syrie voisine devenir la tête de pont de Téhéran. En septembre, un avion militaire de la Russie, allié de Damas, avait été abattu accidentellement par la défense anti-aérienne syrienne, entrée en action pour bloquer des tirs israéliens. (Belga)

Vos commentaires