En ce moment
 

Conflit en Syrie - Les frappes occidentales, qui ont ciblé trois sites près de Damas et Homs, sont terminées

Syrie

(Belga) Les frappes menées contre la Syrie samedi très tôt sont "terminées", selon un général américain. Ces frappes conjointes impliquant les forces américaines, françaises et britanniques ont utilisé aussi bien des avions, que des missiles lancés depuis des navires, selon une source américaine relayée par l'AFP.

Le responsable, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a confirmé que des avions de combat avaient participé aux frappes annoncées par le président américain Donald Trump depuis la Maison Blanche. Une opération périlleuse pour les pilotes, car la Russie a positionné des systèmes de défense anti-aériens S-400, hautement sophistiqués, dans des bases en Syrie. Selon le général américain Joseph Dunford, trois sites ont été visés dans les frappes occidentales opérées avant l'aube: un centre de recherche scientifique proche de la capitale syrienne Damas, un site de stockage d'armes chimiques près de Homs, ainsi qu'un complexe situé non loin du précédent, comprenant un important centre de commande ainsi que des capacités de stockage, selon les précisions de ce chef militaire. Le ministère britannique de la Défense a confirmé de son côté avoir frappé un "complexe militaire" près de Homs, à l'ouest de la Syrie, avec "quatre avions de chasse Tornado GR4 de la Royal Air Force". "Ils ont lancé des missiles Storm Shadow contre un complexe militaire - une ancienne base de missiles - à 24 kilomètres à l'ouest de Homs", précise le ministère, qui indique qu'il s'agissait de la "contribution britannique à l'action coordonnée". Plus tôt dans la nuit, l'ONG Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait observé que "des frappes occidentales ont visé des centres de recherche scientifique, plusieurs bases militaires et des locaux de la garde républicaine à Damas et ses environs". Plusieurs fortes explosions avaient été entendues avant l'aube aux alentours de la capitale syrienne, survolée par des avions, avait constaté l'AFP sur place. Immédiatement, "la défense anti-aérienne syrienne" est entrée en action contre "l'agression américaine, britannique et française", a rapporté la télévision étatique syrienne. (Belga)

Vos commentaires