Conflit en Syrie - Un hôpital touché et 5 civils tués dans des frappes dans le sud

Syrie

(Belga) Un hôpital a été endommagé et cinq civils ont été tués dimanche dans des raids aériens sur les territoires rebelles du sud de la Syrie, le régime de Damas faisant planer la menace d'une offensive terrestre, a rapporté une ONG.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a imputé ces raids meurtriers ayant visé l'est de la province de Deraa à l'aviation de Moscou, allié indéfectible du régime. Depuis mardi, les troupes gouvernementales ont intensifié leurs frappes sur ce secteur. Hautement stratégique, le sud syrien reste dominé par les rebelles, notamment dans la province de Deraa. Frontalière de la Jordanie et du plateau du Golan -dont une large partie est annexée par Israël-, la zone fait l'objet depuis juillet 2017 d'un cessez-le-feu négocié par Moscou, Washington et Amman. "Cinq civils ont été tués dans les frappes aériennes menées par des avions russes" contre plusieurs localités dans l'est de Deraa, a précisé le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane. L'ONG, qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, détermine les auteurs des raids à partir du type d'avion utilisé, du lieu de la frappe, des plans de vol et des munitions utilisées. Dans la localité d'al-Herak, les raids russes ont touché un des hôpitaux du village, qui est temporairement hors-service en raison des dommages subis, a précisé M. Abdel Rahmane. Les rebelles répliquent par des tirs d'artillerie sur les régions tenues par le régime et dimanche, une petite fille a ainsi été tuée dans la ville de Soueida, selon l'agence officielle SANA. D'après l'Observatoire, l'aviation russe a bombardé samedi soir Deraa, pour la première fois depuis la trêve instaurée en juillet 2017. Selon les Nations unies, les opérations du régime dans le sud mettent en danger plus de 750.000 civils. Selon un commandant rebelle, les Etats-Unis ont prévenu les insurgés syriens qu'ils n'interviendraient pas pour les aider en cas d'offensive du régime de Bachar al-Assad dans le sud de la Syrie. Au total depuis mardi, 24 civils ont été tués dans des bombardements du régime, selon l'OSDH. Les combats ont fait 13 morts parmi les forces prorégime, tandis que 15 combattants rebelles ont péri, d'après la même source. (Belga)

Vos commentaires