Corée du Nord: Kim critique le système de santé

Corée du Nord: Kim critique le système de santé
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un visite l'usine de production d'équipements médicaux de Myohyangsan, sur une photo non datée publiée par l'agence officielle KCNA le 21 août 2018KCNA VIA KNS

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a dénoncé les services de santé de son propre pays, critiquant ses responsables "paresseux et irresponsables", a rapporté mardi l'agence officielle KCNA.

Appauvrie et isolée, la Corée du Nord, soumise à de multiples sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU pour son programme d'armes nucléaires, souffre de pénuries alimentaires chroniques et de services de santé défaillants, selon les organismes d’aide internationaux.

Les hôpitaux manquent de médicaments, d'équipement et de personnel qualifié.

Alors que Pyongyang proclame souvent son désir d'offrir une vie meilleure à ses citoyens, M. Kim a fermement critiqué le système de santé, lors d'une visite dans une usine d'équipements médicaux.

"Certains secteurs ont fait d'énormes progrès ces dernières années", a-t-il déclaré, cité par l'agence KCNA, "mais ce n'est pas le cas du secteur public de la santé, qui est devenu de plus en plus passif".

Le Parti des travailleurs au pouvoir a insisté sur la nécessité d'améliorer les services de santé, mais "les responsables se sont montrés paresseux et irresponsables", a déclaré M. Kim, cité par KCNA.

Dans la version coréenne, il les a réprimandés pour "avoir hiberné pendant longtemps", ajoutant: "Les animaux n'hibernent qu'une fois par an, mais le secteur de la santé s'est planqué et hiberne depuis des années, criant des slogans creux".

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a relevé cette année dans un rapport le "manque d'équipements médicaux essentiels, de médicaments, d'équipements thérapeutiques, et des compétences professionnelles limitées". En outre, l'eau, l'électricité et le chauffage sont fournis de manière irrégulière dans de nombreux établissements.

Depuis son sommet avec le président américain Donald Trump en juin à Singapour, M. Kim a mis l'accent sur le développement économique, visitant des sites industriels et usines à travers le pays.

La Corée du Nord appelle à la levée des sanctions, mais Washington exhorte la communauté internationale à maintenir sur elle une pression maximale pour la contraindre à renoncer à ses arsenaux atomiques.

Après plusieurs tirs de missiles balistiques et un essai nucléaire majeur l'an dernier, M. Kim a annoncé avoir achevé le développement de ses capacités nucléaires et déclaré que le développement économique était sa nouvelle priorité.

Vos commentaires