En ce moment
 
 

Coronavirus - BILAN MONDIAL: des opposés au couvre-feu affrontent la police à Naples, l'état d'urgence sanitaire prolongé en France

Coronavirus - BILAN MONDIAL: des opposés au couvre-feu affrontent la police à Naples, l'état d'urgence sanitaire prolongé en France
© Image Belga
 
CORONAVIRUS
 

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

COVID 19 Belgique : où en est l'épidémie ce dimanche 25 octobre? 

Plus de 42,26 millions de cas

La pandémie a fait au moins 1,14 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi en milieu de journée. Plus de 42,26 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués. Le Chili a franchi samedi le seuil des 500.000 contaminations.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 223.998 morts. Viennent ensuite le Brésil avec 156.471 morts, l'Inde (117.956), le Mexique (88.312) et le Royaume-Uni (44.571).

Nouvelles restrictions à Madrid

De nouvelles restrictions entrent en vigueur samedi à Madrid : tous les rassemblements, publics et privés, de personnes ne vivant pas dans les mêmes foyers seront notamment interdits entre minuit et six heures du matin.

... et à Bruxelles

A Bruxelles, les autorités ont décidé d'avancer à 22H00 le couvre-feu imposé en Belgique. Elles ont ordonné la fermeture des magasins à 20H00 et celle des lieux culturels, musées et salles de sport à partir de lundi. Ce nouveau tour de vis va au-delà des décisions adoptées vendredi par le gouvernement pour l'ensemble du pays et suit les mesures annoncées par les autorités de la Wallonie.

Plus de 10.000 morts en Allemagne

Le nombre des morts du coronavirus a dépassé les 10.000 en Allemagne, un pays jusqu'ici relativement épargné. "L'ordre du jour est le suivant : réduire les contacts, rencontrer le moins de monde possible", a répété la chancelière allemande dans son podcast hebdomadaire.

France : ça va durer, prévient le ministre de la Santé

En France, 45.422 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures, un nouveau record, tandis que le pression s'accentue encore en réanimation, avec près de 2.500 cas graves recensés dans ces services, selon Santé publique France.

Le ministre français de la Santé Olivier Véran a défendu devant l'Assemblée nationale la prolongation jusqu'au 16 février de l'état d'urgence sanitaire pour faire face à une "période qui sera longue et difficile". Ce régime d'exception, redéclenché samedi dernier, permet notamment les couvre-feux. Au total, deux Français sur trois dans 54 départements et en Polynésie y sont désormais soumis de 21H00 à 06H00, sous peine d'amendes.

Heurts à Naples contre le couvre-feu

Des heurts ont opposé vendredi soir à Naples la police à des centaines de manifestants protestant contre le couvre-feu, qui court désormais de 23H00 à 05H00 en Campanie (sud de l'Italie), et la menace d'un nouveau confinement.

Le président polonais contaminé

Le président polonais Andrzej Duda a été testé positif au coronavirus, mais "va bien", a annoncé le gouvernement, à un moment où la Pologne fait face à une recrudescence de la pandémie. M. Duda avait participé lundi à un forum d'investissement à Tallin où il avait rencontré le président bulgare Roumen Radev, qui avait ensuite dû s'isoler en raison d'un autre contact avec une personne contaminée dans son pays.

Quarantaines

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune s'est mis "volontairement" à l'isolement pour cinq jours après que plusieurs hauts responsables de la présidence et du gouvernement ont présenté des symptômes du Covid-19.

Les ministres des Affaires étrangères des trois pays baltes se sont placés en quarantaine après que leur homologue slovène a été testé positif. Ce dernier avait bouclé jeudi une tournée en Lettonie, Estonie et Lituanie où il avait rencontré ses homologues.

La chef de l'opposition au Bélarus Svetlana Tikhanovskaïa, qui vit en exil en Lituanie et y avait également rencontré le ministre slovène, s'est aussi placée à l'isolement.

"Tout faire" selon Khamenei 

Les autorités sanitaires iraniennes doivent "tout faire" pour réduire le bilan croissant de mortalité liée à l'épidémie, a déclaré le guide suprême Ali Khamenei, au cours d'une rare apparition publique. Avec plus de 562.000 contaminations et 32.320 morts, l'Iran et le pays le plus touché du Moyen-Orient.

 




 

Vos commentaires