En ce moment
 
 

Coronavirus - BILAN MONDIAL: 500.000 cas dans le monde, les Etats-Unis sur le point de dépasser l'Italie

Face à la pandémie de coronavirus, la France déploie ses forces armées pour aider la population à lutter contre le virus. Alors que le nombre de morts dans le monde s'élève à plus de 20.000, et que la majorité des décès se concentre désormais en Europe. L'Espagne, particulièrement touchée, prolonge ses mesures de confinement.

Voici le fil des dernières informations relatives au coronavirus à travers le monde.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

La situation sanitaire reste dramatique en Europe. La pandémie a tué plus de 15.500 personnes en Europe, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 18h. La majorité des morts se situe en Italie (8.165) et en Espagne (4.089), pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19, ainsi qu'en France (1.331). Avec 268.191 cas de contamination officiellement déclarés, l'Europe est le continent où la pandémie progresse le plus rapidement. Mais l'OMS voit malgré tout des "signes encourageants" de ralentissement de la propagation du nouveau coronavirus sur le continent. "Bien que la situation reste très préoccupante, nous commençons à voir des signes encourageants", a déclaré jeudi le patron de la branche Europe de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Hans Kluge. 

Plus d'un demi-million de cas de nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles jeudi soir. Au moins 501.556 cas d'infection, parmi lesquels 22.920 décès, ont été détectés dans 182 pays et territoires, notamment en Chine (81.285 cas, dont 3.287 morts), foyer initial de la pandémie, en Italie (80.539 cas), pays le plus durement touché avec 8.165 morts, et aux Etats-Unis (75.233 cas, dont 1.070 morts). Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Les Etats-Unis, prochaine victime

Les Etats-Unis, confrontés à une forte hausse du nombre de morts notamment à New York, sont sur le point de dépasser l'Italie en nombre de cas détectés de nouveau coronavirus, dont les ravages pour l'économie et les travailleurs commencent à apparaître au grand jour. La course contre la montre des autorités est saisissante: au moment même où le Sénat approuvait, tard mercredi soir, un plan historique de 2.000 milliards de dollars pour soutenir la première économie mondiale, le bilan de la pandémie franchissait le seuil symbolique des 1.000 morts recensés sur le sol américain, selon l'université Johns Hopkins. Avec près de 70.000 cas enregistrés, le pays devrait, à ce rythme, dépasser l'Italie très rapidement et devenir le deuxième le plus touché de la planète par la pandémie, après la Chine. C'est à New York, capitale économique connue pour son habitat extrêmement dense, que l'accélération est la plus forte.

365 décès en France, dont une jeune fille de 16 ans

Le coronavirus a causé 365 décès enregistrés à l'hôpital en 24 heures dont, "pour la première fois, une jeune fille de 16 ans" en Ile-de-France, portant le bilan à 1.696 morts depuis le début de l'épidémie, a annoncé jeudi soir le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Selon le Pr Salomon, 3.375 patients sont désormais en réanimation (+548 en une journée) avec une forme grave de la maladie, sur un total de 13.904 (+ 2.365) patients hospitalisés en France. "Il s'agit d'une mortalité essentiellement observée chez les plus de 65 ans", a-t-il relevé.

L'Italie, pays le plus touché

L'Italie, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, est le pays le plus touché en nombre de morts avec 7.503 décès pour 74.386 cas. 9.362 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes. Après l'Italie, les pays les plus touchés sont l'Espagne avec 4.089 morts pour 56.188 cas, la Chine continentale avec 3.281 morts (81.218 cas), l'Iran avec 2.234 morts (29.406 cas) et la France avec 1.331 morts (25.233 cas).

L'Espagne prolonge ses mesures de confinement face au nombre de morts en progression

La pandémie de coronavirus a fait 655 nouveaux morts en 24 heures en Espagne, portant le bilan à 4.088 décès, et 56.188 cas de contamination ont été confirmés, selon les chiffres du ministère de la Santé communiqués jeudi. Le nombre de morts a progressé de 19% entre mercredi et jeudi, soit moins vite que la veille (27%) quand 738 morts avaient été enregistrées. Les autorités espèrent atteindre d'ici la fin de la semaine le pic de la pandémie et voir les chiffres redescendre bientôt. Pour cela, le parlement espagnol a approuvé jeudi matin la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 11 avril, validant ainsi pour deux semaines supplémentaires les mesures strictes de confinement auxquelles sont soumis les Espagnols depuis le 14 mars face à l'expansion du coronavirus. Le gouvernement espère atteindre le pic de contaminations cette semaine grâce à un confinement strict. Les Espagnols ne sont en effet autorisés à sortir de chez eux que pour se rendre au travail, chez le médecin, au supermarché, à la pharmacie, pour venir en aide à des personnes vulnérables ou sortir leur chien. Toute autre sortie, même pour pratiquer une activité sportive, est interdite et les contrevenants risquent une amende, voire une peine de prison. 

Un sommet du G20 en visioconférence pour faire face à la crise mondiale du coronavirus

Les dirigeants des pays les plus industrialisés de la planète se réunissent en urgence jeudi pour tenter d'apporter une réponse coordonnée à la pandémie de coronavirus qui "menace l'humanité entière", selon l'ONU, malgré des mesures de confinement sans précédent affectant plus de trois milliards de personnes. Le G20 doit tenir un sommet en visioconférence présidé par l'Arabie saoudite qui assure la présidence tournante de l'institution. A Bruxelles, le Parlement européen organise une session spéciale consacrée à des mesures d'urgence pour faire face au coronavirus.

Londres submergée de malades

Epicentre au Royaume-Uni de l'épidémie causée par le coronavirus, Londres est confrontée à un "tsunami" de malades gravement atteints dans ses hôpitaux tandis que le respect du confinement général est mis à dure épreuve. La propagation du Covid-19 s'est accélérée ces derniers jours, avec 463 morts et 9.529 cas de contamination officiellement recensés, poussant le gouvernement à ordonner lundi soir la population de rester chez elle. De nombreux cas sont constatés dans la capitale britannique, l'une des plus grandes métropoles européennes, où les services hospitaliers ont tiré la sonnette d'alarme. Après avoir "massivement" augmenté leur capacité d'accueil en soins intensifs ces dernières semaines, les établissements hospitaliers doivent y faire face à "une explosion" du nombre des "patients gravement malades", "une sorte de tsunami continu", a déclaré Chris Hopson, un responsable du service public de santé, sur la BBC. 

La Russie suspend ses vols internationaux dès ce week-end

La Russie va suspendre tous ses vols internationaux à partir de vendredi minuit (jeudi 21H00 GMT), selon un décret du gouvernement établissant de nouvelles mesures contre l'épidémie de coronavirus publié jeudi. Ce décret s'applique à tous les vols entrant et sortant du territoire russe, à l'exception des avions spéciaux affrétés pour rapatrier les citoyens russes bloqués à l'étranger. La Russie a officiellement enregistré 658 cas de malades du coronavirus et annoncé mercredi que deux patients de 73 et 88 ans sont décédés, sans toutefois directement lier leur mort au Covid-19.

La Finlande met sa capitale à l'isolement

La cheffe du gouvernement finlandais a annoncé mercredi soir l'isolement d'Helsinki et de sa région, le plus gros foyer de propagation du nouveau coronavirus en Finlande. "Les mouvements d'entrée et de sortie de la région de la capitale vont être interdits" aux individus à partir de vendredi et ce jusqu'au 19 avril, a déclaré Sanna Marin au cours d'une conférence de presse. "Tout le monde a cependant le droit de rentrer chez soi", a précisé la Première ministre. 1,7 million de personnes, soit un tiers de la population finlandaise, vivent dans cette région, la province d'Uusimaa où plus de 500 cas de Covid-19 ont été recensés. On compte officiellement 880 cas déclarés de coronavirus en Finlande, où la pandémie a fait trois morts, mais seuls les patients à haut risque sont testés.

500.000 tests par semaine en Allemagne pour détecter la maladie

L'Allemagne a augmenté le nombre des dépistages du Covid-19 à 500.000 par semaine, cette détection précoce aidant en partie à maintenir le nombre des morts à un niveau relativement bas, a déclaré un virologue jeudi. "La raison pour laquelle l'Allemagne compte si peu de décès par rapport au nombre des personnes infectées peut s'expliquer par le fait que nous faisons beaucoup de diagnostics en laboratoire", a expliqué au cours d'une conférence de presse Christian Drosten, un virologue de l'hôpital de la Charité à Berlin. "Nous effectuons un demi-million de tests chaque semaine en Allemagne", a-t-il précisé. L'Allemagne, pourtant fortement touchée par la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus avec actuellement officiellement 36.508 cas répertoriés, ne compte en revanche que 198 morts de la maladie. De fait, ce pays connaît l'un des taux de mortalité des personnes souffrant du Covid-19 les plus faibles au monde avec 0,5% alors qu'il atteint 5,2% en France et 7% en Espagne par exemple.

Près de 2.300 morts en Iran

L'Iran a enregistré 157 décès supplémentaires liés à l'épidémie du nouveau coronavirus, portant le bilan officiel à 2.234 morts dans ce pays parmi les plus touchés au monde, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère de la Santé, Kianoush Jahanpour. Le nombre de nouveaux cas confirmés est de 2.389, faisant grimper le chiffre total à 29.406 cas d'infections recensés, a ajouté ce porte-parole, lors de son point de presse quotidien par visio-conférence.

Vos commentaires