En ce moment
 
 

Coronavirus - Un projet de sommet UE-Chine fin mars à Pékin abandonné

CORONAVIRUS

(Belga) Un projet de déplacement des présidents des institutions de l'UE à Pékin fin mars pour préparer le sommet UE-Chine en septembre en Allemagne a été abandonné à cause de l'épidémie de coronavirus en Chine, a-t-on appris mardi de sources européennes.

Deux sommets UE-Chine avaient été annoncés fin décembre 2019 lors de la visite à Bruxelles du ministre des Affaire étrangères chinois Wang Yi. Le président du Conseil Charles Michel, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen et le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell avaient prévu de se rendre à Pékin les 30 et 31 mars, mais ce déplacement à été abandonné à cause de l'épidémie de coronavirus, ont indiqué à l'AFP deux sources européennes informées des préparatifs de ce sommet. L'information n'a pas été confirmée de source officielle. L'ambassadeur de Chine auprès des institutions européennes à Bruxelles Zhang Ming a pour sa part assuré mardi que le sommet de mars était maintenu. "Les deux parties sont convenues de tenir les nouveaux cycles du sommet UE-Chine à la fin du mois de mars. Malgré l'épidémie, les préparatifs du sommet ne s'arrêtent pas", a-t-il affirmé au cours d'une conférence de presse. Les présidents des institutions européennes ont programmé un autre déplacement à Pékin en juillet avec la chancelière Angela Merkel, dont le pays assurera à l'époque la présidence semestrielle des réunions de l'UE. Le sommet entre les dirigeants de l'UE et le président Xi Jinping est programmé pour le 16 septembre. Le virus, qui a touché plus de 70.000 personnes et fait près de 1.900 morts en Chine, où il est apparu en décembre, affecte 30 pays. Cinq décès ont été enregistrés jusqu'à présent aux Philippines, à Hong Kong, au Japon, à Taïwan et en France et l'épidémie suscite toujours de nombreuses craintes. Les dernières semaines ont vu de multiples annulations de rendez-vous professionnels (congrès mondial des télécoms de Barcelone), de compétitions sportives (Grand prix de F1 à Shanghai), et la suspension d'innombrables liaisons aériennes avec la Chine. (Belga)

 

Vos commentaires