En ce moment
 
 

Corse: les pompiers luttent encore contre l'incendie de Calenzana

Corse: les pompiers luttent encore contre l'incendie de Calenzana
Photo fournie par les autorités locales de Corse de l'incendie près du village de Sampolo, le 25 février 2019Jean FERRARI

L'incendie de Calenzana en Haute-Corse, qui a ravagé 1.200 hectares de végétation samedi et dimanche, n'a pas évolué dans la nuit, selon les pompiers, qui reprennent leurs efforts lundi matin pour en venir à bout.

"La situation n'a pas évolué, maintenant nous voulons éviter que le feu n'atteigne la forêt de Bonifato", ont indiqué à l'AFP un porte-parole du SDIS (service d'incendie et de secours) de Haute-Corse.

Lundi matin, les secours s'apprêtaient à héliporter du personnel sur les foyers encore actifs, ont-ils ajouté. Le vent était moins violent lundi mais "il y a encore des rafales significatives", selon le SDIS.

Météofrance a de nouveau placé l'île de Beauté sous vigilance jaune au "vent fort" lundi matin.

"Nous avons un doute sur l'engagement des moyens aériens à Calenzana car de nouveaux départs de feu sont annoncés sur Ghisoni, au centre de l'île, donc la priorité serait d'envoyer les trackers et Canadairs là-bas", a indiqué à l'AFP le porte-parole du Sdis.

Selon la préfecture de Haute-Corse, l'incendie de Ghisoni était "fixé" à 13 hectares lundi matin. L'incendie de Sisco, dans le Cap corse, inaccessible par des moyens terrestres, était qualifié de "stationnaire" et "sous surveillance" par la préfecture.

En Corse-du-Sud, les feux de Sampolo (au centre de l'île) et Ocana (près d'Ajaccio) sont toujours actifs lundi matin. "Quelques points chauds restent encore à traiter, mais la situation a évolué favorablement durant la nuit compte tenu des températures assez basses qui sont tombées jusqu’à 3°C", a souligné le Colonel Bruno Maestracci, directeur du SDIS de Corse-du-Sud.

Compte tenu de l'évolution de la situation, M. Maestracci a précisé que les moyens aériens engagés dimanche en Corse-du-Sud -2 Tracker et un Canadair- seront vraisemblablement engagés sur les feux de Haute-Corse lundi.

Interrogée sur France Info lundi, la préfète de Corse Josiane Chevalier a estimé qu'il "y aura besoin encore de moyens aériens pendant plusieurs jours". Elle a de nouveau dénoncé "des gens particulièrement imprudents et irresponsables" qui "dimanche encore, alors que personne ne pouvait ignorer les incendies, continuaient à brûler tout un tas de choses".

Un arrêté préfectoral interdit l'usage du feu dans toute l'île de Beauté jusqu'à nouvel ordre, "mais on ne peut pas prendre d'arrêté contre l'imprudence", a-t-elle estimé.

La série de feux qui s'est déclenchée samedi soir, attisés par des vents violents allant jusqu'à 90km/h sur l'île de Beauté, a dévasté 1.500 hectares de végétation en 24 heures, principalement en Haute-Corse.

Vos commentaires