En ce moment
 

Coupe d'Asie: les Emirats punis après les jets de chaussures face au Qatar

Coupe d'Asie: les Emirats punis après les jets de chaussures face au Qatar
Jets de chaussures lors de la demi-finale de la Coupe d'Asie perdue par les Emirats arabes unis face au Qatar, à Abou Dhabi, le 29 janvier 2019Giuseppe CACACE

Les Emirats arabes unis ont écopé d'un match à huis clos et 150.000 dollars d'amende (133.400 euros environ) après les jets de chaussures et autres débordements lors de la demi-finale de la Coupe d'Asie perdue contre le Qatar, le 29 janvier.

Selon la décision prise tard lundi soir par l'organe disciplinaire de la Confédération asiatique de football, les Emirats joueront à huis clos leur prochain match à domicile de qualification à la Coupe d'Asie 2023.

Les Emirats, qui organisaient la compétition et évoluaient donc à domicile à Abou Dhabi, avaient lourdement chuté face à Qatar (4-0), ce qui avait provoqué l'ire des supporters locaux.

La rencontre se déroulait dans un contexte géopolitique tendu: depuis juin 2017, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte ont en effet rompu tout lien diplomatique et économique avec le Qatar, accusé de soutenir des mouvements extrémistes et de se rapprocher du rival régional de Ryad, l'Iran. Des accusations vivement démenties par Doha.

Ainsi, avant la rencontre l'hymne qatari avait été copieusement sifflé et les supporters, devant la tournure des événements, avaient lancé sur le terrain bouteilles d'eau et chaussures en direction des joueurs qataris. L'une d'entre elles avait atteint à la tête du milieu de terrain Salem Al-Hajri après le troisième but.

Dans les pays du Golfe, jeter sa chaussure en direction de quelqu'un est considéré comme une grave insulte. Après le match, une pluie de chaussures et de bouteilles en plastique s'était abattue sur les joueurs qataris qui fêtaient leur victoire.

Après sa qualification contre les Emirats, le Qatar avait battu le Japon 3 à 1 en finale pour remporter la Coupe d'Asie, le premier titre d'envergure du petit émirat, organisateur de la prochaine Coupe du monde en 2022.

Vos commentaires