En ce moment
 

Crise au Venezuela - Le gouvernement Maduro menace la stabilité régionale

(Belga) Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a de nouveau dénoncé jeudi le gouvernement de Nicolas Maduro au Venezuela dont "les politiques menacent la stabilité régionale", mais il a indiqué que la communauté internationale se tenait prête à aider ce pays en cas de changement de régime.

Le ministre américain des Finances s'exprimait dans un communiqué à l'issue d'une discussion avec ses homologues des grands pays industrialisés et d'Amérique latine en marge des réunions de printemps de la Banque et du Fonds monétaire international à Washington. "Les participants à cette réunion sont d'accord pour dire que la destruction de l'économie apportée par le régime Maduro a engendré une crise humanitaire qui conduit à un exode majeur des citoyens du Venezuela", a indiqué le ministre. Selon lui, "des individus corrompus volent" le programme d'importations de produits alimentaires dans le pays, tandis que l'assistance humanitaire internationale est refusée par Caracas. Il a promis des "actions concrètes" et les participants à la réunion ont conclu qu'il fallait renforcer la coopération internationale pour mieux être informés "des actifs et des réseaux" de ces individus. "Le Panama a publié une liste de représentants officiels et de leurs acolytes désignés par la communauté internationale comme responsables d'activités illégales présumées", a indiqué de son côté Dulcidio de la Guardia, le ministre de l'économie et des Finances du Panama, à des journalistes. "Nous avons publié cette liste (fin mars) pour protéger notre système financier et s'assurer que ce dernier n'était pas utilisé à des fins illégales", a-t-il ajouté. Le ministre panaméen a également souligné que les pays échangeaient "régulièrement" des informations relatives aux activités illégales. "Mais la décision de saisir des actifs dépend du système judiciaire (de chacun). Au Panama, l'exécutif n'a aucune autorité" pour le faire, a-t-il ajouté. L'administration du président américain Donald Trump a plusieurs fois récemment rappelé que les Etats-Unis envisageaient de nouvelles sanctions économiques, notamment après le lancement d'une cryptomonnaie, le petro, par Caracas. Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a par ailleurs mis en doute "la légitimité" du gouvernement Maduro à emprunter au nom du Venezuela. "Les créanciers qu'ils soient publics ou privés, qui apportent des financements au régime Maduro font des prêts à un gouvernement qui manque de légitimité pour emprunter" au nom du pays, a-t-il commenté. Les participants à la discussion ont néanmoins indiqué qu'ils se tenaient prêts "à déployer rapidement" un soutien financier au cas où "un gouvernement du Venezuela (...) mettrait en place des politiques économiques visant à restaurer la prospérité du peuple vénézuélien". (Belga)

Vos commentaires