En ce moment
 

Crise au Venezuela - Trump: les militaires vénézueliens doivent choisir entre l'"amnistie" ou "tout perdre"

(Belga) Le président américain Donald Trump a appelé lundi les chefs militaires du Venezuela à se rallier à l'opposant et président autoproclamé Juan Guaido, et à laisser entrer l'aide humanitaire dans leur pays, faute de quoi ils courraient à leur "perte".

"Les yeux de monde entier sont braqués sur vous aujourd'hui", a averti M. Trump lors d'un discours à Miami. "Vous pouvez choisir d'accepter l'offre généreuse d'amnistie du président Guaido et vivre en paix auprès des vôtres". Cette offre, à laquelle les Etats-Unis s'associent, implique de ne pas "bloquer l'aide humanitaire" et de ne pas "recourir à la violence" contre les manifestants, a précisé le locataire de la Maison Blanche devant la communauté vénézuélienne de Floride. "Sinon vous pouvez choisir la seconde voie: continuer à soutenir (Nicolas) Maduro", a-t-il poursuivi en qualifiant le président du Venezuela de "marionnette cubaine". "Dans ce cas vous n'aurez aucun endroit où vous réfugier, pas de sortie possible. Vous perdrez tout", a menacé Donald Trump. Le gouvernement américain sait où se trouvent "les milliards de dollars volés" par une petite poignée de membres du régime, a-t-il poursuivi. Le président républicain a réaffirmé que son pays souhaitait "une transition pacifique", mais il a refusé d'exclure une intervention militaire. "Toutes les options sont ouvertes", a-t-il redit. Livrant une diatribe enflammée contre "le socialisme", Donald Trump a estimé que "les jours du communisme étaient comptés au Venezuela, mais aussi au Nicaragua et à Cuba". "Pendant des décennies, les dictatures socialistes de Cuba et du Venezuela se sont soutenues dans un échange corrompu. Le Venezuela fournissait Cuba en pétrole et en retour Cuba a donné au Venezuela une police d'Etat directement contrôlée depuis La Havane", a ajouté Donald Trump. "Ces jours sont terminés. L'alliance hideuse entre ces deux dictatures arrive à son terme". (Belga)

Vos commentaires