En ce moment
 
 

Crise au Venezuela - Venezuela: Mexique et Uruguay proposent un "mécanisme" de dialogue sans conditions

(Belga) L'Uruguay et le Mexique ont proposé mercredi la mise en place d'un mécanisme de dialogue sans conditions préalables pour faciliter une solution négociée à la crise politique au Venezuela.

Le Mexique et l'Uruguay font partie des rares pays d'Amérique latine à n'avoir pas reconnu le chef du Parlement vénézuélien et opposant au président Nicolas Maduro, Juan Guaido, comme président par intérim après son autoproclamation le 23 janvier. Le ministre des Affaires étrangères uruguayen, Rodolfo Nin Novoa, et son homologue mexicain, Marcelo Ebrard, ont présenté lors d'une conférence de presse dans la capitale uruguayenne le "Mécanisme de Montevideo", qui prévoit plusieurs phases et la médiation de personnalités reconnues à l'international. Cette proposition n'exige pas la tenue d'une élection présidentielle anticipée comme le réclament l'opposition vénézuélienne et de nombreux pays. "Si nous exigeons des élections à tel moment, nous imposons des conditions qui rendent difficile le dialogue. Ce sont eux (le gouvernement et l'opposition au Venezuela) qui doivent se mettre d'accord", a déclaré M. Nin Novoa, en lisant une déclaration commune des deux gouvernements. "Nous proposons le Mécanisme de Montevideo sur la base de notre intérêt légitime et de notre disposition à contribuer à ce que le peuple vénézuélien et les acteurs impliqués puissent trouver une solution à leurs divergences", a-t-il ajouté. La proposition conjointe sera présentée jeudi aux participants à la première réunion, à Montevideo, d'un Groupe de contact international, réunissant l'Union européenne (UE), sept pays européens et quatre pays d'Amérique latine, dont l'Uruguay. Le Mexique, dont le ministre des Affaires étrangères participera jeudi à la réunion, n'a pas rejoint le Groupe de contact. (Belga)

Vos commentaires