En ce moment
 
 

Crise au Venezuela - Washington pourrait envoyer de l'aide au Venezuela par le biais de la Croix-Rouge

Chine, Russie

(Belga) Les Etats-Unis ont salué vendredi l'annonce par la Croix-Rouge qu'elle allait distribuer de l'aide au Venezuela, en affirmant qu'eux-mêmes pourraient envoyer de l'assistance par le biais de cette organisation internationale après l'échec de leur précédente tentative.

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a indiqué qu'elle allait distribuer dans deux semaines de l'aide humanitaire au Venezuela à 650.000 personnes. Dans ce pays qui connaît de graves pénuries de nourriture et de médicaments, la distribution d'une aide d'urgence est au centre du bras de fer entre le chef de l'Etat socialiste Nicolas Maduro et le chef de file de l'opposition Juan Guaido, reconnu comme président intérimaire par une cinquantaine de pays, au premier rang desquels les Etats-Unis. Elliott Abrams, le représentant spécial américain pour la crise au Venezuela, a loué l'initiative de la Croix-Rouge. "Cela ressemble à une vraie opportunité, et nous pensons que c'est une réponse aux efforts du président par intérim Guaido", a dit M. Abrams à des journalistes. "Nous la saluons donc, nous espérons qu'elle marchera et en supposant qu'elle marche --nous le pensons-- les Etats-Unis seraient heureux de placer une partie de leur aide dans cette méthode pour atteindre le peuple vénézuélien", a-t-il ajouté. Washington a oeuvré avec Juan Guaido pour tenter de faire passer de force de l'aide le 23 février par la frontière colombienne. Les forces de sécurité vénézuéliennes avaient réussi à empêcher le passage des cargaisons, et Nicolas Maduro y avait vu le prélude à une invasion américaine. M. Abrams a toutefois affirmé que l'aide de la Croix-Rouge ne se substituait pas à un renversement de Maduro. "Le type d'aide nécessaire pour un redressement de l'économie vénézuélienne ne peut pas être mis en place jusqu'à ce que le régime soit remplacé par un gouvernement démocratique", a-t-il dit. Un avion en provenance de Chine avec 65 tonnes de médicaments et de matériel médical est arrivé vendredi au Venezuela, salué par le gouvernement du président socialiste Nicolas Maduro comme une "victoire" face aux sanctions américaines. La Chine fait partie des alliés du pouvoir chaviste, avec la Russie. Cette dernière a envoyé il y a quelques jours une mission militaire à Caracas, qualifiée de "provocation" par la Maison Blanche. (Belga)

Vos commentaires