En ce moment
 
 

Crise en Algérie - Algérie: le coordinateur des services de renseignements limogé

(Belga) Le coordinateur des services de renseignements à la présidence algérienne, Athmane Tartag, alias "Bachir", a été limogé et lesdits services passent "sous la tutelle" du ministère de la Défense, a annoncé vendredi l'agence de presse officielle APS, citant une "source proche" de ce ministère.

La Coordination des Services de sécurité (CSS) qu'Athmane Tartag dirigeait depuis 2015, regroupait la Direction de la Sécurité intérieure (DSI), la Direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE) et la Direction générale du Renseignement technique (DGRT). Plusieurs sources sécuritaires concordantes ont confirmé à l'AFP à Alger le départ d'Athmane Tartag de ses fonctions et le fait que les trois services sont désormais sous la tutelle du ministère de la Défense et donc du vice-ministre de la Défense, le général Ahmed Gaïd Salah, également chef d'état-major de l'armée. Il n'y a plus de ministre de la Défense, portefeuille détenu par le chef de l'Etat Abdelaziz Bouteflika qui a démissionné le 2 avril, après 20 ans au pouvoir, sous la pression conjuguée de plus d'un mois de contestation populaire inédite et de l'armée qui a finalement défié son autorité. Le général - en retraite - Tartag, était, rappelle APS, "conseiller auprès du président de la République, chargé de la Coordination des Services de sécurité" (CSS), une structure créée après le démantèlement du très puissant Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS), héritier de la Sécurité militaire et chapeautant l'ensemble des services de renseignements. En s'appuyant sur le général Gaïd Salah, le président Bouteflika avait progressivement démantelé le DRS, organiquement rattaché à l'armée mais souvent qualifié d'Etat dans l'Etat, avant de le dissoudre fin 2015 et de récupérer la tutelle d'une partie de ses services. (Belga)

Vos commentaires