En ce moment
 

Dans le prochain Kore-eda, Deneuve s'amuse dans le rôle d'une actrice tyrannique

Dans le prochain Kore-eda, Deneuve s'amuse dans le rôle d'une actrice tyrannique
Catherine Deneuve lors d'une conférence de presse à Tokyo, le 22 octobre 2018Behrouz MEHRI

Catherine Deneuve joue dans le prochain film du Japonais Hirokazu Kore-eda une actrice accomplie mais aussi un monstre d'égoïsme, un rôle dans lequel elle ne se reconnaît pas mais qui, dit-elle, l'amuse beaucoup et prête à réfléchir sur le jeu d'acteur.

La comédienne française tourne depuis un peu plus d'une semaine en France avec le lauréat de la Palme d'Or 2018, qui l'a libérée quelques jours pour une escapade au Japon.

Elle recevra officiellement mardi à Tokyo, le Praemium Imperiale dans la catégorie Théâtre et Cinéma, un prix considéré comme le "Nobel des Arts" qui vient couronner plus de 50 ans de carrière.

"Cette femme que je joue est une actrice avec des qualités, c'est certain, mais avec des défauts assez énormes d'égoïsme, d'égocentrisme et des relations compliquées avec sa fille qui vit aux Etats-Unis", a expliqué Catherine Deneuve, qui fêtait lundi ses 75 ans, au cours d'une conférence de presse.

"Evidemment c'est très, très loin de moi donc j'ai vraiment l'impression de jouer un rôle de composition", dit-elle en souriant, "(...) mais moi ça m'amusait beaucoup de le faire".

Le cinéaste japonais y montre aussi "ce que peut être le cinéma, dans les relations avec les autres surtout, comment on arrive à s'échapper à soi-même justement en jouant d'autres rôles".

Ce prochain film, une co-production franco-japonaise réalisée essentiellement avec une équipe française, s'appellera "La vérité". Kore-eda y poursuit sa réflexion inlassable sur la famille.

Attendu sur les écrans en 2019, il contera les retrouvailles difficiles d'une icône du cinéma, Catherine Deneuve, avec sa fille, Juliette Binoche, avec laquelle Deneuve joue pour la première fois, accompagnée de son mari (l'Américain Ethan Hawke) et de leur enfant.

Kore-eda, qui a commencé à réfléchir au scénario depuis une quinzaine d'années, ne parle ni français, ni anglais et dirige par l'intermédiaire d'une interprète, une situation qui "donne une atmosphère beaucoup plus feutrée" que dans d'autres tournages, a raconté Catherine Deneuve, qui souligne aussi la "douceur" et "l'humour" du cinéaste. Autre particularité, le film est réalisé sur pellicule.

"J'aime son univers, j'aime la façon dont il traite les rapports des adultes et des enfants", confie l'actrice.

Passionnée de cinéma asiatique et notamment japonais, la comédienne a "un projet de film" dans l'archipel. "Ce serait un film français mais qui se tournerait entièrement au Japon", dit-elle sans plus de précisions. "J'adorerais avoir une proposition de tourner ici au Japon avec un cinéaste japonais", ajoute-t-elle.

Vos commentaires