En ce moment
 
 

Coronavirus: les 1000 plus riches de la planète ont déjà compensé leurs pertes

Coronavirus: les 1000 plus riches de la planète ont déjà compensé leurs pertes
(c) AFP
 
 

L'ONG Oxfam a appelé à taxer les plus riches pour combattre "le virus des inégalités", selon le titre de son rapport annuel publié lundi, et qui chaque année fait figure de piqûre de rappel pour les participants au Forum économique mondial (WEF) qui s'ouvre aujourd'hui de manière virtuelle. Alors que des millions de personnes ont plongé dans la pauvreté, les milliardaires ont vu leur fortune augmenter de 3.900 milliards de dollars entre le 18 mars et le 31 décembre 2020, a calculé l'ONG. En neuf mois seulement, les 1 000 personnes les plus riches au monde sont déjà parvenues à compenser les pertes qu’elles avaient subies du fait de la crise causée par la COVID-19. Cependant, il faudra plus de dix ans aux personnes les plus pauvres pour se relever des impacts économiques de la pandémie, selon le nouveau rapport d’Oxfam.

Le Forum économique mondial, qui abandonne cette année les neiges de Davos en Suisse au profit d'un format complètement virtuel, s'ouvre lundi avec le discours du président chinois Xi Jinping, dont le pays semble avoir tourné la page du coronavirus, sur le plan économique du moins. Lors de l'édition 2020 du WEF, l'apparition en Chine d'une mystérieuse pneumonie - qui n'était pas encore une pandémie - ne suscitait encore qu'une vague inquiétude. L'élite économique réunie dans la cossue station alpine était plus intéressée par les passes d'armes entre Donald Trump et Greta Thunberg que par le confinement décrété à Wuhan. Un an plus tard, alors que le milliardaire républicain vient de quitter à contrecoeur la Maison Blanche, le continent asiatique revient sur le devant de la scène pour cette 51e édition, sur le thème: "Une année cruciale pour rebâtir la confiance".

L'accent particulier mis sur l'Asie par les organisateurs du Forum économique mondial fait écho au résultat d'une étude récente de l'assureur-crédit Euler Hermès montrant qu'à la faveur de l'épidémie, le PIB chinois devrait égaler le PIB américain dès 2030, soit deux ans plus tôt qu'anticipé avant la crise. Seule grande économie à avoir dégagé une croissance en 2020, de 2,3%, la Chine a aussi gagné des parts de marché: son excédent vis-à-vis des Etats-Unis s'est accru de 7% en 2020, signant l'échec de la guerre commerciale menée par Donald Trump.




 

Vos commentaires