Décès de Steven Bochco, créateur de la série culte "New York Police Blues"

Décès de Steven Bochco, créateur de la série culte
Steven Bochco was known for his risk-taking approach that brought gritty realism and large ensemble casts to the small screenVINCE BUCCI

Le producteur et scénariste de télévision Steven Bochco, créateur de séries policières mythiques comme "New York Police Blues" ou "Capitaine Furillo/ Hill Street Blues", est mort à l'âge de 74 ans, selon ses porte-parole lundi.

Il a succombé à une forme rare de leucémie contre laquelle il se battait depuis plusieurs années, et avait reçu un transfert de cellules souches en 2014.

"Steven était un immense talent qui a changé la télévision pour le meilleur. C'était aussi un mentor pour beaucoup d'artistes talentueux et il était aimé de beaucoup de gens. Je suis très triste de cette perte", a commenté son agent Fred Specktor, interrogé par l'AFP.

Bochco, connu pour avoir amené un réalisme cru à l'écran et de vastes équipes d'acteurs, avait aussi créé, avec David E. Kelley, un autre géant de la télé, la comédie "Docteur Doogie", avec Neil Patrick Harris.

Dans une interview de 2002 pour les Archives de la télévision américaine, il raconte comment il a transformé "Capitaine Furillo" d'une série à la traine des mesures d'audience en 1981 en un programme plébiscité et nommé aux Emmy Awards.

Avec son co-scénariste Michael Kozoll, ils ont exigé de la chaîne NBC une complète liberté artistique.

"J'ai commencé à entendre des mots à mon propos: +il est arrogant, il est-ci, il est-çà. Ma réaction était: +appelez-moi comme vous voulez, mais je sais que j'ai un grand projet dans les mains (...) et je n'ai pas l'intention de le gâcher+ Et ils ont cédé sur presque tout".

Bochco n'a toutefois pas échappé aux échecs, comme le drame policier "Cop Rock" ou la série sur des procès "Murder One".

Il a glané de nombreux prix tout au long de sa carrière, dont 10 Emmy Awards pour un total de 30 nominations.

Né à New York d'une peintre et d'un violoniste, Bochco a étudié le théâtre au Carnegie Institute of Technology et débuté comme scénariste dans des séries de détectives comme "Columbo" avant de créer les siennes.

Celui qui fut marié trois fois a publié un roman, "Death by Hollywood", et une autobiographie, "Truth is a Total Defense: My Fifty Years in Television".

Les hommages pleuvaient lundi à Hollywood. "Aujourd'hui, notre industrie a perdu un visionnaire, une force créative, un preneur de risques, un conteur spirituel et urbain avec une capacité innée à deviner ce que le monde attend", a twitté Bob Iger, le directeur général de Disney.

"Nous étions des collègues depuis longtemps, des amis depuis longtemps et je suis profondément triste", a ajouté le patron du géant du divertissement.

Le producteur et scénariste Joss Whedon a quant à lui twitté: "+Hill Street Blues+ fut absolument l'une des plus grandes influences sur +Buffy contre les vampires+ (et moi). Complexe, imprévisible et toujours humain. Steven Bochco a changé la télévision, plus d'une fois. C'est une légende".

Vos commentaires