Défilé militaire à New Dehli pour commémorer le Jour de la République

Des milliers de personnes ont assisté samedi à New Dehli à un défilé de chars, forces montées sur des chameaux et cascadeurs à moto pour commémorer le 70 ème anniversaire du Jour de la République, manifestation annuelle destinée à célébrer la culture et la puissance militaire de l'Inde.

Les mesures de sécurité ont été renforcées à cette occasion, notamment dans la capitale où les grands axes ont été bouclés pour permettre le passage de la parade militaire en présence de dignitaires étrangers dont le président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui était l'invité d'honneur.

Environ 25.000 policiers et forces paramilitaires ont été déployés à travers la ville pour cet événement.

Le Jour de la République marque le jour où la nouvelle constitution de l'Inde est entrée en vigueur en 1950. L'Inde a gagné son indépendance de la Grande-Bretagne en 1947, mais a traversé une phase de transition au cours de laquelle elle était encore considérée comme un dominion.

Les forces de sécurité coutumières et colorées, y compris les forces frontalières qui défilaient à dos de chameaux vêtues de turbans vifs ou sur des chars, ainsi que des groupes venus de tout le pays portant les couleurs locales ont défilé dans les rues de la capitale.

À la veille de la fête nationale, le président indien Ram Nath Kovind a exhorté la population à voter aux élections nationales prévues en mai.

"Une élection n'est pas juste un exercice politique. Une élection est un appel collectif à la sagesse et un appel collectif à l'action", a déclaré le président Kovind dans son discours. Il a qualifié le fait de voter "d'acte sacré".

Le Premier ministre Narendra Modi, qui, selon les analystes, mène une une bataille électorale difficile pour être réélu lors des prochaines élections. Au pouvoir depuis 2014, M. Modi reste très populaire mais se heurte à un mécontentement croissant lié au chômage et aux inégalités.

Le président sud-africain, Cyril RamaphosaRamaphosa, qui dirige une délégation en Inde, s'est entretenu avec M. Modi du renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays.

"Nous (avons) conclu (...) un programme de coopération stratégique de trois ans", a déclaré le chef de l'Etat sud-africain devant des journalistes à l'issue de son entretien vendredi avec M. Modi, sans en dévoiler la teneur.

Vos commentaires