En ce moment
 
 

Des experts russes au Vietnam pour conserver la momie d'Ho Chi Minh

Des experts russes au Vietnam pour conserver la momie d'Ho Chi Minh
Des touristes devant le mausolée d'Ho Chi Minh à Hanoï, le 25 février 2019Jewel SAMAD
Russie

Le Vietnam a fait appel à des experts russes pour aider à prolonger la conservation du corps du père de la révolution, Ho Chi Minh, exposé au public dans un mausolée comme Lénine.

L'équipe de 11 spécialistes (quatre Russes et sept Vietnamiens) doivent "évaluer l'état du corps du président Ho Chi Minh", embaumé depuis près de cinquante ans, a annoncé le gouvernement dans un communiqué mercredi.

Il s'agit de proposer "des solutions techniques pour assurer la préservation sur le long terme du corps pour les années à venir", précise le gouvernement.

Ho Chi Minh avait été embaumé peu après sa mort le 2 septembre 1969, en dépit de son souhait d'être incinéré et que ses cendres soient dispersée à la fois dans le nord et le sud-Vietnam.

Il craignait en effet qu'avec son embaumement ne se développe un culte de la personnalité. La visite au mausolée de "l'oncle Ho", comme il est affectueusement surnommé au Vietnam, est une sortie scolaire incontournable, encore aujourd'hui.

Le régime communiste continue de placarder son portrait à travers les rues de Hanoï. Son portrait est aussi dans toutes les administrations.

A l'époque de son embaumement, Hanoï avait eu recours à des experts soviétiques. Les produits chimiques nécessaires étaient au départ importés de Moscou mais depuis 2005, le Vietnam produit ses propres mélanges.

De grandes cérémonies sont prévues en septembre pour les 50 ans de la mort d'Ho Chi Minh.

Depuis son ouverture au public en 1975, plus de 57 millions de personnes, dont dix millions d'étrangers, ont visité le mausolée, construit sur le modèle de celui de Lénine sur la place Rouge.

Lors de sa visite à Hanoï en mars, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a rendu hommage au leader révolutionnaire vietnamien et visité le mausolée.

Le dirigeant nord-coréen avait ajusté les rubans d'une gerbe à son nom, portant l'inscription "En chérissant la mémoire du président Ho Chi Minh" avant d'incliner la tête pendant près d'une minute.

Vos commentaires