En ce moment
 

Des mesures supplémentaires pour mieux contrôler les mineurs revenant de Syrie et d'Irak

Des mesures supplémentaires pour mieux contrôler les mineurs revenant de Syrie et d'Irak
Syrie

(Belga) Le Conseil national de sécurité a arrêté une série de mesures pour durcir les mécanismes de contrôle concernant les mineurs potentiellement de nationalité belge se trouvant dans la zone irako-syrienne et qui souhaiteraient rentrer en Belgique, a-t-on appris jeudi de source gouvernementale, confirmant des informations des journaux de Sudpresse.

La menace que représentent ces quelque 250 mineurs partis combattre, malgré leur jeune âge, ou nés en zone de guerre djihadiste (Syrie et Irak) ou en Turquie pour l'ordre public sera désormais évaluée au cas par cas. Réuni mardi sous la direction du Premier ministre Charles Michel, le Conseil national de sécurité (CNS) a déidé de "durcir les mécanismes de contrôle les concernant" pour éviter d'importer un danger lors de leur retour au pays, selon Sudpresse. Une feuille de route de six actions à accomplir a été arrêtée, a-t-on confirmé de source gouvernementale. Elle consiste à: - évaluer la menace que ce mineur représente - voir si un dossier le concernant est déjà ouvert au parquet de la jeunesse - envisager quelles seront les possibilités d'assurer son suivi efficacement après son retour sur le territoire - déterminer s'il a au moins 16 ans accomplis, ce qui permet la prise de mesures coercitives plus amples, notamment de le juger comme un majeur s'il a commis certains faits - voir s'il est encore accompagné d'un parent ou non. - voir dans quelle mesure il a subi un endoctrinement si pas carrément un entraînement militaire. (Belga)

Vos commentaires