Des milliers d'Indiens aux funérailles de leur ex-Premier ministre

Des milliers d'Indiens aux funérailles de leur ex-Premier ministre
Une foule de personnes, incluant le Premier ministre Narendra Modi, marchent derrière le cercueil de Atal Bihari Vajpayee à New Delhi le 17 août 2018CHANDAN KHANNA

Des milliers de personnes vêtues de robes funéraires blanches ont escorté vendredi à New Delhi le cercueil de leur ex-Premier ministre Atal Bihari Vajpayee pour lui rendre un dernier hommage avant sa crémation.

M. Vajpayee, poète et orateur hors-pair respecté par tous les bords politiques, est mort jeudi à 93 ans. Ancien journaliste et poète converti à la politique, M. Vajpayee a occupé le poste de Premier ministre par trois fois: en 1996, 1998-99 et 1999-2004.

Le Premier ministre Narendra Modi, qui a décrit son décès comme une "perte personnelle et irremplaçable", a pris la tête du cortège sillonnant Delhi jusqu'à la rivière sacrée Yamuna.

De hauts responsables du parti Bharatiya Janata (BJP) au pouvoir, que M. Vajpayee a contribué à faire prospérer, ont pleuré la mort de l'ancien chef de gouvernement aux côtés de dignitaires étrangers comme le roi du Bhoutan ou l'ancien dirigeant afghan Hamid Karzai.

Le corps du défunt a été déposé sur un bûcher funéraire et embrasé par sa fille adoptive, et des membres de sa famille ont déposé des graines sacrées dans le feu au son des incantations récitées par des prêtres hindous.

Les milliers de personnes ayant fait le déplacement ont attendu pendant des heures dans les rues pour apercevoir le cercueil drapé du drapeau indien tricolore.

Malgré sa relative absence publique ces dernières années, l'ancien dirigeant continuait à être admiré dans tout le pays.

"Ce sont les pauvres de l'Inde qui habitaient son cœur et pour qui il travaillait", a témoigné Rajkumar Tripathi, venu assister à la procession dans les rues de Delhi. "C'était un poète et un écrivain, mais toute sa prose était inspirée par l'homme du peuple et ses aspirations. Je salue cette immense personnalité de tout mon coeur".

Le Congrès, principal parti d'opposition au BJP, a accroché d'imposants posters en son hommage dans la capitale financière de l'Inde, Bombay.

Sa carrière politique, qui s'étend sur cinq décennies, a atteint son apogée dans les années 1990, quand des dizaines de milliers de personnes venaient suivre ses discours.

Vos commentaires