En ce moment
 

Safia fuit le dernier bastion de Daesh en Syrie et prétend être "Belge"

Safia fuit le dernier bastion de Daesh en Syrie et prétend être
© RTL INFO

En Syrie, l'offensive finale se poursuit contre le groupe terroriste Etat islamique retranché dans la ville de Baghouz. Des milliers de membres et sympathisants de Daesh fuient la ville bombardée. Un reportage de Jean-Pierre Martin.

Dans le vent et la poussière émergent des ombres noires. Dans le lointain, Baghouz, un gros bourg peuplé autrefois de 10.000 habitants. C’est aujourd'hui le dernier sanctuaire de l’ Etat islamique. Les djihadistes sont retranchés sur quelques centaines de mètres carré. En quelques jours, 60.000 hommes, femmes et enfants en sont sortis.

Les hommes se rendent aux forces démocratiques syriennes sous l’œil des forces spéciales américaines. Les femmes sont regroupées avant d'être transférées vers deux grands camps de transit, situés à une centaine de kilomètres.

Parmi ces milliers de personnes. Une femme se présente sous le nom de Safia. "Je suis Belge. J'étais mariée avec un Français en France. Ca faisait un an et demi qu'on était marié", affirme-t-elle. "Il est parti en Syrie. Deux mois après, je l'ai rejoint. On a vécu à RaqaCa se passait bien jusqu'aux bombardements de la coalition", ajoute-t-elle.

Des enfants aux cheveux châtains clairs attirent notre attention. Dorothée Maquere, leur mère, est l’épouse du djihadiste français Jean-Michel Clain. Elle confirme sa mort ainsi que celle de son frère, tué par une frappe de la coalition. Ces deux hommes incarnaient toute l’histoire du terrorisme français. Autour d’eux, il y avait les cellules des attentats de paris et Bruxelles.

Dorothée Maquere, ancienne miss Normandie, ne regrette rien. Elle justifie les attentats. Et ce n’est pas fini, dit à côté d’elle une Irakienne. "Ce n'est pas une défaite, grâce à Dieu. Ceux qui combattent vont gagner, grâce à Dieu". L’organisation terroriste "Etat Islamique" a perdu ses territoires mais pas son idéologie.

Vos commentaires