Des pèlerins français franchissent le canal de Panama à la rencontre du pape

Des pèlerins français franchissent le canal de Panama à la rencontre du pape
Des pélerins français à bord de l'Exultet franchissent l'écluse de Miraflores, le 18 janvier 2019 du canal de Panama pour se rendre à Panama et assister aux JMJLuis ACOSTA

De jeunes pèlerins français ont franchi vendredi le Canal de Panama à bord d'un voilier après avoir traversé l'Atlantique pour voir le pape François lors des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), la semaine prochaine à Panama, ont constaté les journalistes de l'AFP.

Vêtus de marinières à rayures bleues et blanches, les jeunes marins ont franchi à bord de l'Exultet l'écluse de Miraflores, la dernière avant l'Océan Pacifique, vendredi vers 22H00 GMT, après avoir parcouru les 80 km du canal trans-océanique, conçu par le Français Ferdinand de Lesseps, mais réalisé par les Américains.

"Franchir le canal c'est très bien, mais nous devons nous armer de patience : nous avons passé le canal pour nous rendre aux JMJ", qui ne s'ouvrent officiellement que mardi prochain, a souligné Cedric, le second de l'Exultet ("Qu'il exulte", en latin). Le pape François, lui, arrivera mercredi prochain dans l'après-midi.

- "C'est une folie" -

Traverser l'Atlantique à la voile "c'est une folie, mais la foi mérite cela", a apprécié Manuel Tobar, un Salvadorien qui a assisté à l'arrivée avec une dizaine de compatriotes.

"Chacun de nous a fait des folies pour être ici, et eux c'était embarquer à bord d'un voilier. C'est symbolique et émouvant de voir tous ces jeunes venant de partout pour rencontrer Dieu et pour partager aussi leurs cultures", a ajouté le jeune Salvadorien.

L'expédition maritime des 17 Français a quitté les côtes de Bretagne (ouest de la France) à bord de trois voiliers le 31 août dernier. L'Exultet, le Ker Maï et l'Estran sont arrivés en ordre dispersé le week-end dernier devant Colon, la porte du Canal sur la côte caraïbe. Les deux derniers voiliers doivent passer le canal dans les prochains jours.

En mer, "ces jeunes ont fait un véritable pélerinage. C'est cela l'esprit des JMJ", a salué Vincent Breynaert, directeur pour la jeunesse et les vocations de la Conférence épiscopale française.

- Journal de bord -

Dans leur journal de bord, les pèlerins français ont retracé leurs rencontres avec des dauphins, les étoiles, la Lune, les aurores ou encore le sable rouge et l'odeur des terres qu'ils ont touchées en route. Les nausées du mal de mer par forte houle ne sont pas oubliées...

Au gré des escales, les jeunes pèlerins ont apporté de l'aide aux populations rencontrées. "Ils n'ont pas seulement voyagé : ils ont aussi consacré du temps aux pauvres", relève Vincent Breynaert.

Si les Etats-Unis ont inauguré le Canal de Panama en 1914, ce sont les Français qui avaient donné le premier coup de pioche en 1880 sous la direction de Ferdinand de Lesseps.

Cependant les maladies tropicales - notamment la fièvre jaune et la malaria - qui ont tué des milliers d'ouvriers, ainsi que le scandale financier et la corruption ont eu raison de ce premier chantier.

En 1904, les Etats-Unis ont repris le travail engagé par les Français et ont achevé le canal inter-océanique en une dizaine d'années. Depuis, plus d'un million de bateaux ont franchi l'isthme de Panama.

Vos commentaires