En ce moment
 

Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies

Enfants

Placer une personne en position latérale de sécurité, réagir quand quelqu'un s'étouffe, appeler les urgences... A Valenciennes (Nord), des enfants sont formés dès trois ans aux gestes de premiers secours susceptibles de sauver des vies.

"Si ma mère, mon père ou ma sœur ont un problème, s'il y a une urgence chez moi, je sais quoi faire maintenant pour soigner ma famille", lance fièrement Liam, huit ans, qui participe à son quatrième cours donné par l'association "Les p'tits héros".

Celle-ci est née en Bretagne en 2015, à l'initiative d'un ancien pompier, Hichem Guendez, et compte désormais neuf antennes en France.

"L’objectif est de prévenir l'accident, mais aussi, s'il arrive, de faire en sorte que l'enfant puisse agir de son mieux" et rendre ainsi plus performant le premier maillon de la chaîne de secours, résume M. Guendez.

"C’est rassurant de savoir que son enfant saura agir en cas de problème, ne serait-ce qu’appeler les secours", juge Valérie Pinto, 44 ans, mère d'un des élèves.

Cette semaine, à Valenciennes, huit enfants de six à huit ans apprennent ainsi à réagir face à une personne qui s'est coupée.

Louane, sept ans, passe à la pratique : elle écarte l'objet tranchant, compresse la blessure, allonge la victime et appelle les secours. "J'appuie, j'allonge, j'alerte", répète la fillette. Puis, les enfants enchaînent pendant 1H30 scénarios et mises en pratique.

- 'Reconnaître les situations anormales' -

"Ils comprennent qu’ils peuvent aider les gens malgré leur jeune âge et leurs petits bras", affirme Yannick Smigetzki, formateur aux premiers secours et président de l'association locale.

"A quoi voit-on qu'une personne s’étouffe ?" poursuit-il. "Elle fait une tête bizarre et met sa main sur sa gorge !", lui rétorque Rose, six ans.

Alors, "si cela arrive, on met une main sur la poitrine de la personne et, avec l'autre main, on tape dans le dos", poursuit le formateur en mimant le geste.

En six séances, les enfants de trois à 10 ans apprennent ainsi, entre autres, à reconnaître une situation anormale, à effectuer une protection de la zone d'intervention, à passer un message d'alerte ou encore à prendre en charge une personne blessée.

Les secours sont bien formés pour "guider les personnes par téléphone, mais ça prend du temps, et le temps, dans une intervention de premiers secours, est un élément essentiel", explique le formateur.

Après ces cours, "les enfants sont capables d’intervenir sur les situations étudiées en fonction de leur âge", ajoute-t-il.

Ainsi, les enfants de trois ans "n’apprennent pas de gestes de secours mais à reconnaître les situations inhabituelles et a appelé les secours, tout un défi à leur âge, mais ils en sont capables".

A l'issue de la formation, les enfants obtiennent une "attestation d'apprentissage des gestes qui peuvent sauver", que l'association tente de faire reconnaître par l’État.

Vos commentaires